Sciences

Vivons-nous dans un zoo pour extraterrestres?

Temps de lecture : 2 min

Pour le scientifique John Ball, les aliens nous observeraient tranquillement depuis leur planète pour nous étudier à distance.

Pour John Ball, nous vivons dans une sorte de zoo mis en place par les aliens pour nous observer et nous protéger. | Artem Kovalev via Unsplash
Pour John Ball, nous vivons dans une sorte de zoo mis en place par les aliens pour nous observer et nous protéger. | Artem Kovalev via Unsplash

Alors que la quête d'une vie extraterrestre demeure l'une des préoccupations principales des agences spatiales, une question se pose: et si les extraterrestres connaissaient notre existence, mais ne voulaient pas entrer en contact avec nous? Comme nous le rappelle un article du magazine Mach, en 1973, l'astronome John Ball publiait son «hypothèse du zoo», théorie selon laquelle les aliens nous observent depuis leur propre planète, sans initier d'interraction avec nous.

Pour John Ball, nous évolurions dans une sorte de zoo, un «éden cosmique» mis en place par les aliens pour nous observer et nous protéger de tout élément extérieur pouvant affecter notre manière d'être ou d'agir. Comme des scientifiques observant des animaux dans leur état naturel sans intervenir, les extraterrestres, pour ne pas impacter l'évolution de l'humanité, nous scruteraient à distance.

Une hypothèse qui, comme le souligne le journaliste Seth Shostak, rappellera aux mordus de science-fiction la Directive première de l'univers Star Trek, une loi intergalactique qui stipule qu'aucune espèce ne doit interférer, positivement ou négativement, dans le développement d'une autre.

Bientôt un dialogue interstellaire?

Cette théorie du zoo, très anthropocentrée avouons-le, pourrait également expliquer les Messaging Extra Terrestrial Intelligence (METI), ces signaux sonores venus de l'espace, entendus à plusieurs reprises par les scientifiques, à propos desquels personnes n'a pour le moment fourni d'explications. C'est en tout cas l'avis de Douglas Vakoch, président de la METI International, organisation spécialisée dans ces transmissions.

En 2017, il supervisait une mission visant à envoyer depuis une base en Norvège, un message sonore à un système stellaire situé à douze années-lumières de là. L'objectif plus ou moins avoué: obtenir une réponse et, pourquoi pas, entamer un dialogue. Malheureusement –ou heureusement– pour l'instant la mission est un échec. Un peu comme si les aliens nous avaient mis un vent.

Newsletters

Comment la NASA prévoit-elle une présence humaine prolongée sur la Lune?

Comment la NASA prévoit-elle une présence humaine prolongée sur la Lune?

Les États-Unis ambitionnent de revenir sur la Lune en 2024, mais des questions techniques et budgétaires pourraient compromettre la suite des opérations.

Avec le confinement, la Terre tremble moins

Avec le confinement, la Terre tremble moins

L'arrêt des activités a considérablement réduit le bruit sismique dans les villes.

On sait pourquoi les bulles font du bruit quand elles éclatent

On sait pourquoi les bulles font du bruit quand elles éclatent

Tout est une question de pression.

Newsletters