Monde

Il est arrêté à l'aéroport avec un orang-outan dans sa valise

Temps de lecture : 2 min

Ce touriste russe, en voyage en Indonésie, transportait aussi deux geckos et cinq lézards.

Un orang-outan. | Don McRady via Flickr CC License by
Un orang-outan. | Don McRady via Flickr CC License by

À l'aéroport de Bali, vendredi, les douaniers ont fait une drôle de découverte dans la valise d'un passager russe: celui-ci comptait ramener chez lui un orang-outan, des geckos et des lézards, raconte le Guardian. Le touriste avait drogué le singe pour l'endormir, et le transportait dans un panier en rotin. Quant aux reptiles, il les trimbalait vivants.

Le voyageur russe de 27 ans a expliqué que l'un de ses amis avait acheté l'orang-outan sur un marché à Java, et l'avait convaincu de le ramener chez lui comme un animal de compagnie. Selon l'agence de conservation de Bali, le jeune homme risque une peine d'emprisonnement de 5 ans, et 7.000 dollars d'amende pour trafic d'animaux, d'autant plus que l'orang-outan est une espèce protégée. Ces grands singes sont néanmoins souvent capturés par des braconniers, et revendus comme animaux de compagnie.

Aussi hallucinante soit-elle, l'histoire de ce touriste est loin d'être isolée. Régulièrement, les douaniers arrêtent des voyageurs qui cachent des animaux sauvages dans leurs bagages. Ce mois-ci, une valise avec plus de 1.500 tortues a été abandonnée à l'aéroport de Manila, aux Philippines, et une femme a été interpellée à Madrid avec un pangolin et quatre porcs-épics dans ses sacs...

Newsletters

Les États-Unis connaîtront-ils le destin de la république de Weimar?

Les États-Unis connaîtront-ils le destin de la république de Weimar?

Identification d'un ennemi extérieur, repli identitaire, patriotisme émotionnel... sont souvent à l'origine du déclenchement d'une guerre.

La Maison-Blanche poursuivie pour n'avoir pas traduit en langue des signes les allocutions sur le Covid-19

La Maison-Blanche poursuivie pour n'avoir pas traduit en langue des signes les allocutions sur le Covid-19

Ce manquement viole le premier amendement et aurait pu mettre en danger des personnes sourdes et malentendantes.

Aux États-Unis, des voix de gauche critiquent Black Lives Matter

Aux États-Unis, des voix de gauche critiquent Black Lives Matter

Plusieurs universitaires proches du socialisme s'opposent à un discours antiraciste qui a tendance à évacuer l'analyse de classe.

Newsletters