Culture

M. Streep: l'ère du succès des femmes mûres

Temps de lecture : 2 min

«C'est incroyable—j'ai 60 ans, et je joue le rôle principal dans des comédies romantiques!» s'émerveille Meryl Streep. «Bette Davis doit se retourner dans sa tombe. Elle avait 42 ans quand elle a joué dans All About Eve, et 54 pour Qu'est-il arrivé à Baby Jane?»

Le magazine américain Vanity Fair brosse un portrait de l'actrice, célèbre pour des films aussi différents que Voyage au bout de l'Enfer ou Out of Africa, et nominée aux prochains oscars dont la cérémonie se tiendra le 7 mars à Los Angeles.

L'industrie cinématographique a longtemps pensé que la recette du succès résidait dans les films destinés aux hommes jeunes, dans lesquels jouent des femmes jeunes. Les succès des derniers films de Meryl Streep, qu'il s'agisse de Julie & Julia, ou de Pas si simple (avec Alec Baldwin) suscite une bonne dose de consternation. «Le problème n'est pas simplement que les studios oublient que les films pour, ou sur les femmes ont une audience, c'est aussi qu'ils ne savent sincèrement pas comment les vendre commercialement», souligne Nora Ephron, réalisatrice de Julie & Julia.

Meryl Streep a eu un rôle salutaire pour les femmes mûres au cinéma. «Elle a brisé un plafond de verre» s'enthousiasme le réalisateur Mike Nichols.

[Lire l'article complet sur Vanity Fair]

Voir le portfolio

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une: Mery Streep par Alan Light sur Flickr.


Slate.fr

Newsletters

Des manuscrits de Tombouctou, sauvés des mains des djihadistes, exposés à New Delhi

Des manuscrits de Tombouctou, sauvés des mains des djihadistes, exposés à New Delhi

Vingt-cinq textes vieux de plusieurs siècles ont été transportés depuis le Mali, après avoir été cachés durant l'occupation djihadiste de Tombouctou, entre 2012 et 2013.

Moses Farrow, le fils de Woody Allen et Mis Farrow s'exprime, il faut aussi l'écouter

Moses Farrow, le fils de Woody Allen et Mis Farrow s'exprime, il faut aussi l'écouter

[BLOG You will never hate alone] Dans un long texte pudique et toute en retenue, Moses Farrow tient à dire sa vérité. À ses yeux, son père n'a jamais pu commettre les actes qui lui sont reprochés.

Il faut lire «Portnoy et son complexe», de Philip Roth

Il faut lire «Portnoy et son complexe», de Philip Roth

Philip Roth n'aurait sans doute pas imaginé que son roman aiderait un homme transgenre confiné dans un refuge pour femmes victimes de violences conjugales.

Newsletters