Santé / Sciences

Une glu spéciale pourrait réparer vos yeux 

Temps de lecture : 2 min

Elle régénérerait les tissus de la cornée.

 Les scientifiques espèrent commencer les essais sur l’être humain d’ici un an. | Amanda Dalbjörn via Unsplash
 Les scientifiques espèrent commencer les essais sur l’être humain d’ici un an. | Amanda Dalbjörn via Unsplash

Chaque année, 4.000 greffes de cornée sont effectuées au Royaume-Uni et plus d'un million et demi de personnes deviennent aveugles dans le monde. Les infections ou traumatismes cornéens créent des cicatrices, qui à leur tour engendre une mauvaise vision, voire la cécité.

Les traitements actuels contre les défauts de la cornée incluent des colles synthétiques, une intervention chirurgicale ou une greffe. Cependant, chacun de ces remèdes peut entraîner des complications. Les colles sont souvent toxiques, difficiles à manipuler et perturbent la vision en raison de leur opacité et de leur mauvaise intégration au tissu cornéen. Une greffe de la cornée comporte également des risques, comme un rejet ou une infection –sans compter que les donneurs et donneuses se font de plus en plus rares.

Des scientifiques de la Harvard Medical School ont peut-être trouvé une solution. Reza Dana, auteur de l'étude et son équipe, ont mis au point une colle permettant de réparer les blessures cornéennes et régénérant en même temps les tissus, une prouesse rendue possible grâce à la substance GelCORE.

«Nous espérons que ce biomatériel pourrait combler un vide technologique majeur dans le traitement des lésions cornéennes», commente le professeur auprès du Daily Mail.

Une colle qui réagit à la lumière

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

La colle contient des composés de gélatine chimiquement modifiés, ainsi que des molécules appelées «photo-initiateurs». De base liquide, ces derniers durcissent pour recréer la surface naturelle de la cornée au contact de la lumière bleue présente dans celle du soleil (et des smartphones). Contrairement aux rayons UV, cette lumière ne provoque pas de risques cancereux. Les cellules de la cornée se développent ensuite dans la colle, lient et régénèrent les tissus.

«Nous avons voulu créer un matériau clair, fortement adhésif, qui permette à la cornée non seulement de réparer le défaut, mais également de se régénérer», explique Dana. Un autre avantage de cette glu est qu’elle peut être contrôlée avec précision: il est possible de varier les doses administrées ainsi que la durée d’exposition à la lumière bleue, suivant la sévérité des cas.

Cette innovation oculaire n'en est qu’à ses débuts. Les scientifiques espèrent commencer les essais sur l’être humain d’ici un an.

Newsletters

La pandémie de Covid-19 est-elle responsable d'une augmentation des allergies aux pollens?

La pandémie de Covid-19 est-elle responsable d'une augmentation des allergies aux pollens?

Depuis 2020 et le confinement, nous sommes de plus en plus nombreux à devoir avoir recours aux antihistaminiques au printemps. Et cela ne devrait pas s'arranger...

Les insomnies peuvent-elles engendrer un déclin cognitif?

Les insomnies peuvent-elles engendrer un déclin cognitif?

Selon une nouvelle étude impliquant près de 1.800 participants, un manque de sommeil aigu à l'âge adulte participerait au développement de troubles de la concentration et de la mémoire.

Pourquoi certains gros fumeurs n'auront-ils jamais de cancer du poumon?

Pourquoi certains gros fumeurs n'auront-ils jamais de cancer du poumon?

Selon une récente étude, la réponse à cette question pourrait bien se trouver dans l'ADN.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio