Politique

Pour Sébastien Chenu, le gouvernement est «incapable de protéger les Français»

Temps de lecture : 2 min

Le député du Rassemblement national s'est déclaré opposé à la loi anti-casseurs et réclame plus de moyens pour les forces de l'ordre.

Sébastien Chenu, invité de L'Instant politique le 20 mars, a dénoncé un «gouvernement d'amateurs» | Capture d'écran FTVi
Sébastien Chenu, invité de L'Instant politique le 20 mars, a dénoncé un «gouvernement d'amateurs» | Capture d'écran FTVi

Invité mercredi 20 mars de L'Instant politique de France Info, le député du Rassemblement national (RN) Sébastien Chenu s'est exprimé sur les violences survenues samedi dernier en marge de «l'acte 18» des «gilets jaunes». Dénonçant un «gouvernement incapable de protéger les Français» composé «d'amateurs», l'élu s'est attardé sur la loi anti-casseurs, non votée par le RN: «Cette loi n'apporte aucun moyen supplémentaire aux forces de l'ordre, mais donne à une autorité administrative, un préfet, qui dépend du ministère de l'Intérieur, le pouvoir d'interdire à quiconque de manifester.» Alors qu'Édouard Philippe, le Premier ministre, a annoncé l'application d'une nouvelle doctrine de maintien de l'ordre, Sébastien Chenu a affirmé «faire confiance aux forces de l'ordre», tout en souhaitant «une désescalade et qu'on arrête d'antagoniser les Français.»

Interrogé sur sa position concernant l'âge du départ à la retraite, à la suite des propos de la ministre de la Santé Agnès Buzyn, le député RN affirme qu'un retour à la retraite à 60 ans avec quarante annuités est possible, citant en exemple l'Autriche où les femmes cessent de travailler à cet âge là.

À la question Slate (6min39) lui demandant s'il voterait l'élargissement de la PMA aux femmes seules et aux couples de femmes, Sébastine Chenu a répondu par la négative, estimant que la filiation et la connaissance de son ascendance étaient mises en péril par cette proposition de loi. «Je ne remets pas en cause la capacité d'élever un enfant pour des couples homosexuels, a-t-il d'éclaré, en revanche l'accès aux origines, l'accès à ses racines est important.»

Slate est partenaire de L'Instant politique, sur la chaîne France Info, tous les soirs à 19h20

Newsletters

Quand Jean Jaurès défendait les retraites par capitalisation

Quand Jean Jaurès défendait les retraites par capitalisation

[Tribune] Comment le fondateur du Parti socialiste et de L'Humanité pouvait-il défendre ce qui est aujourd'hui honni par la quasi-totalité de la classe politique française?

Bon gré mal gré, Macron renoue avec la tradition des vœux à la presse

Bon gré mal gré, Macron renoue avec la tradition des vœux à la presse

Pour la deuxième fois en près de trois ans de mandat, le président a invité ce 15 janvier les journalistes à l'Élysée pour un échange informel mais néanmoins tendu.

Pourquoi le Megxit a-t-il (presque) fait oublier le Brexit?

Pourquoi le Megxit a-t-il (presque) fait oublier le Brexit?

Direction Londres, qui connaît un mois de janvier mouvementé. À la fin du mois, le 31, nos amis britanniques vont dire bye bye à l'Europe. Des adieux prévus de longue date, maintes fois repoussés. Ceux qu'on n'avait pas vu venir en revanche,...

Newsletters