Monde

Merkel s'éloigne des libéraux et drague les Verts

Temps de lecture : 2 min

Après trois mois de dissensions internes, la coalition de centre-droite d'Angela Merkel est plus fragile que jamais. Face à ces difficultés, la chancelière serait en train de tenter de séduire les Verts en vue d'une possible alliance pour les élections de mai prochain en Rhénanie-du-Nord-Westphalie.

La semaine dernière, Merkel remontait publiquement les bretelles du ministre des Affaires étrangères, également chef du parti libéral-démocrate FPD (parti pro-business qui fait partie de la coalition), pour son attaque contre les trop grosses dépenses de l'Etat-providence. Plusieurs membres de la CDU (parti de Merkel) s'en sont également pris à Guido Westerwelle. «Les 100 premiers jours sont passés et les partenaires on eu le temps d'apprendre à s'écouter, écrit le site Spiegel International. Ils ont échoué»

Alors que la CDU est devenue plus verte et s'est rapprochée du centre depuis les élections de 2005, le FPD a passé les trois dernières années en hibernation, selon le site allemand, et reste ce qu'il a toujours été: le parti des entreprises.

Selon les sondages, le gouvernement régional de la coalition CDU-FPD pourrait perdre sa majorité en Rhénanie-du-Nord-Westphalie, ce qui pourrait pousser Merkel, encouragée par les jeunes conservateurs qui l'entourent, à tester sur cette région une alliance CDU-Verts, en vue d'une possible alliance nationale. Mais une telle alliance reste un sujet sensible au sein des Verts allemands, dont la plupart des électeurs préfèrent encore les socialistes du SPD.

[Lire l'article complet sur spiegel.de]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Image de Une: Angela Merkel lors de son dernier meeting de campagne à Berlin Fabrizio Bensch / Reuters

Newsletters

Le Français Benjamin Brière, nouvelle victime de la diplomatie des otages de l'Iran

Le Français Benjamin Brière, nouvelle victime de la diplomatie des otages de l'Iran

Accusé d'espionnage et de propagande, le touriste a été condamné à huit ans et huit mois de prison après un an et demi passé dans les geôles iraniennes. En pleines négociations sur le nucléaire, l'Iran accentue sa pression sur les pays occidentaux.

Les Thaïlandais vont pouvoir faire pousser du cannabis chez eux

Les Thaïlandais vont pouvoir faire pousser du cannabis chez eux

En toute légalité. Il leur suffit juste de respecter quelques conditions.

Ukraine: Poutine a-t-il vraiment le doigt sur la gâchette?

Ukraine: Poutine a-t-il vraiment le doigt sur la gâchette?

Les véritables enjeux de la crise ukrainienne.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio