Santé / Économie

Malgré sa légalisation, le cannabis fait les choux gras du marché noir américain

Temps de lecture : 2 min

L'opposition des autorités locales, les taxes élevées et les réglementations coûteuses favorisent l'essor des commerces alternatifs, aux dépens des commerces légaux.

Petits pots de cannabis | Get Budding via Unsplash License by
Petits pots de cannabis | Get Budding via Unsplash License by

Officiellement, l’usage médical du cannabis est désormais légal dans trente États des États-Unis. D’un point de vue pratique, l’accès à ce marché est pourtant loin d’être un jeu d’enfant.

La législation des États se heurte aux politiques menées par les autorités locales des villes et des comtés, qui sont globalement réticentes à voir s’installer des commerces de cannabis, fussent-ils censés être parfaitement légaux.

Un commerce difficilement accessible

En Californie, sur 540 villes et comtés, seulement 162 ont autorisé les commerces de cannabis médical, soit à peine 30%. Cette situation a créé des «déserts de cannabis» (légal) au sein d’un même État et, inévitablement, un fleurissement du marché noir pour répondre à la demande des consommateurs –ce qui se traduit aussi par un manque à gagner dans les recettes fiscales. L’année dernière, un Californien sur cinq avait ainsi déclaré avoir acheté du cannabis au marché noir au cours des trois derniers mois.

À la résistance des autorités s’ajoutent des taxes élevées et des réglementations complexes, principales raisons de la persistance de marchés alternatifs. Obtenir une première licence pour commercialiser du cannabis coûte au minimum 225.000 dollars en Illinois (198.000€), auxquels s’ajoutent chaque année des coûts de plusieurs dizaines de milliers de dollars, principalement pour renouveler sa licence, payer des avocats et effectuer sur les produits des tests requis par l’État. Nécessairement, le prix s’en ressent sur les produits légaux –dans certains régions de la Californie, les taxes peuvent représenter jusqu’à 45% du prix d’achat.

Entre 2017 et 2018, les dépenses liées au cannabis légal ont chuté de 500 millions de dollars en Californie (soit 440 millions d’euros), ce qui a représenté 100 millions de dollars (88 millions d’euros) de moins sur les recettes fiscales attendues. Dans le Massachusetts, c’est 75% du cannabis vendu cette année qui provient du marché noir.

Risques sanitaires

Dans les États ayant récemment légalisé le cannabis, l’élaboration de nouvelles réglementations est lente, et les consommateurs, quand ils ont la possibilité de se tourner vers un marché noir déjà en place, n’attendent pas après. Ce décalage implique pourtant des risques sanitaires considérables, dans la mesure où la marchandise circulant sur ce marché ne saurait faire l’objet d’un contrôle, et n’est soumise à aucune exigence de qualité: les mélanges à base de champignons, pesticides et métaux lourds font souvent partie du deal.

Face à cette situation, le Bureau du Contrôle du Cannabis de Californie a décidé en janvier dernier d’outrepasser les juridictions locales en autorisant les livraisons de cannabis dans l’ensemble de l’État, et prépare un projet de loi qui pourrait réduire les taxes d’accise de 15 à 11% pendant trois ans, et supprimer totalement celle destinées aux cultivateurs jusqu’en 2022.

Slate.fr

Newsletters

Acrophobe, géphyrophobe, claustrophobe sur les bords, je suis une calamité ambulante

Acrophobe, géphyrophobe, claustrophobe sur les bords, je suis une calamité ambulante

[BLOG You Will Never Hate Alone] J'ai peur du vide, j'ai peur des ponts, je suis un nid à phobies.

La lutte contre la pollution, le nouveau bon filon de l'industrie des cosmétiques

La lutte contre la pollution, le nouveau bon filon de l'industrie des cosmétiques

L'air de nos villes est de plus en plus vicié, et les marques de produits de beauté semblent bien décidées à en tirer profit.

Manger (beaucoup) trop d'avocats peut vous tuer

Manger (beaucoup) trop d'avocats peut vous tuer

Comme plein d'autres aliments, ce fruit peut s'avérer dangereux pour notre santé.

Newsletters