Médias / Parents & enfants

Une chaîne anglaise demande à cinq mères de produire un porno pour ados

Temps de lecture : 2 min

Pour l'émission «Mums Make Porn», les participantes ont scénarisé et monté le genre de porno qu'elles aimeraient que leurs enfants regardent.

Sur le plateau de tournage d'un film porno, en Californie en 2007. | Gabriel Bouys / AFP
Sur le plateau de tournage d'un film porno, en Californie en 2007. | Gabriel Bouys / AFP

Sur la photo promotionnelle diffusée par la chaîne Channel 4, les cinq mères de «Mums Make Porn» (Les mamans fabriquent du porno) sourient dans une cuisine devant un petit-déjeuner copieux. Elles sont toutes mères d'ados et avec l'aide de producteurs professionnels, elles ont réalisé un porno de douze minutes, un court-métrage qu'elles jugent plus sain et réaliste que la majorité des productions X disponibles en ligne. De l'écriture au casting en passant par la réalisation et le montage, elles ont participé à chaque étape de la création, mais elles ne sont pas actrices dans le film.

Le processus a été filmé pour la série «Mums Make Porn», qui sera diffusée en Angleterre à partir du 20 mars.

«Un mélange de journalisme sérieux et de divertissement malicieux, la série suit des mamans qui explorent le monde de la pornographie moderne et produisent leur propre film porno», explique un communiqué de la chaîne.

En effet, avant de créer leur court-métrage, les mères ont regardé les vidéos X disponibles en ligne. Selon la presse britannique, une des participantes a failli vomir tant elle a été perturbée par certains extraits. Une autre a pleuré et une dernière a abandonné le projet en cours.

Interviewée par le Mirror, une des participantes a expliqué ainsi ses motivations: «Nous devons montrer aux enfants qu'il existe autre chose que les horribles merdes qu'on voit sur internet. Si mon fils traitait une femme comme ça, je lui botterais le cul.»

La série sera diffusée en trois épisodes, avec à la fin une fête à laquelle seront invités des amis et plusieurs membres de la famille, dont les enfants, et au cours de laquelle leur film porno sera projeté.

Slate.fr

Newsletters

Qualifier les femmes voilées de «mamans», un stade avancé du paternalisme

Qualifier les femmes voilées de «mamans», un stade avancé du paternalisme

La recrudescence du terme pour désigner les femmes portant le voile relève d'un esprit petit-bourgeois.

La seule légitimité d'Éric Zemmour est médiatique

La seule légitimité d'Éric Zemmour est médiatique

Laisser les idées s'exprimer est au fondement de la démocratie, mais se faire l'écho de celles qui cherchent à en saper les fondations, est-ce toujours la préserver?

Les stars de télé-réalité se refont une réputation en devenant parents

Les stars de télé-réalité se refont une réputation en devenant parents

Après avoir été longtemps marqué par les scandales amoureux et les clashs, le monde de la télé-réalité est désormais traversé par des thématiques plus traditionnelles. Dernier exemple en date avec Nabilla.

Newsletters