Politique

Emmanuel Macron retrouve-t-il son autorité présidentielle?

Temps de lecture : 2 min

Face au relatif affaiblissement du mouvement des «gilets jaunes».

Les rassemblements des «gilets jaunes» se poursuivent tous les samedis, mais le soutien de l'opinion publique baisse et la cote de popularité d'Emmanuel Macron reprend quelques couleurs. La gauche et la droite traditionnelles en morceaux lui facilitent la tâche. Dans les sondages d'opinion pour les élections européennes de mai prochain, seules la liste LREM et celle du Rassemblement national tirent leur épingle du jeu, et se retrouvent d'ailleurs au coude-à-coude.

Alors, Emmanuel Macron retrouve-t-il une marge de manœuvre?

«Quelle que soit la façon dont on sort de la crise des “gilets jaunes”, la seule chance de Macron c'est de continuer les réformes, de montrer qu'il reste fidèle à lui-même, estime le politologue Roland Cayrol. Certes en les amodiant un peu et en tenant compte des cahiers de doléances, mais de mener tout de même la barque à bon port en retrouvant le rythme qu'il avait la première année de son quiquennat.»

La suite du débat entre Virginie Le Guay, cheffe-adjointe du service politique de Paris Match, Frédéric Dabi, politologue et directeur général adjoint de l’Ifop, et Roland Cayrol, dans «Politique», l'émission de Roselyne Febvre et de Jean-Marie Colombani sur France 24, en partenariat avec Slate.

Retrouvez «Politique» tous les jeudis à 16h10 sur France 24 et les vendredis après-midi sur Slate.fr.

Newsletters

Commission d'enquête du Sénat: autoportraits de Bolloré et Arnault en bienfaiteurs ingénus

Commission d'enquête du Sénat: autoportraits de Bolloré et Arnault en bienfaiteurs ingénus

Auditionnés comme d'autres patrons de presse, les deux milliardaires ont principalement esquivé les questions essentielles, se présentant comme des anges gardiens connaissant mal le milieu des médias.

Avec l'intervention d'Anna Mouglalis, la Primaire populaire finit de discréditer la gauche

Avec l'intervention d'Anna Mouglalis, la Primaire populaire finit de discréditer la gauche

[Chronique #36] Primaire pour l'union ou prime à la division?

Le coup de l'émotion

Le coup de l'émotion

[Épisode 9] Alors que Ghislain veut rendre son poste plus lucratif et développer les partenariats avec le secteur privé, Najwa, elle, espère limiter au maximum les entorses à son intégrité professionnelle.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio