Culture

Megalopolis, lancement du journal du très grand Paris

Temps de lecture : 2 min

Ca fait près d'un an qu'ils travaillent dessus, qu'ils ne parlent que de ça, ne pensent qu'à ça: c'est enfin terminé! L'équipe du «journal du très Grand Paris» lance son journal, Megalopolis. Leur credo: «un magazine bimestriel de 48 pages distribué en Île-de-France, qui fait large place à la photo, la bande dessinée ou l’infographie, et fondé par de jeunes journalistes épris de presse écrite, d'Internet, de reportages et d'enquêtes de qualité.» Parmi les fondateurs, quelques uns de nos jeunes collaborateurs, comme Louis Moulin ou Quentin Girard.

Pour un prix modique, 3€ (soit la moitié d'un paquet de cigarettes ou deux cafés au comptoir), vous saurez enfin pourquoi ça pue dans le métro, vous flânerez au milieu des péniches et des conteneurs du port de Gennevilliers et vous apprendrez à connaître les vieilles dames qui font le trottoir à la Madeleine, entre Fauchon et Hédiard. Bref, vous vivrez l'authentique grand Paris, celui qui appartient à tous les habitants de la métropole.

[Voir le site de Megalopolis]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de une: capture d'écran de la une de Mégalopolis

Slate.fr

Newsletters

Les idées des Lumières ont façonné les questions de race et de suprématie blanche

Les idées des Lumières ont façonné les questions de race et de suprématie blanche

Comment les Lumières ont créé la pensée raciste contemporaine et pourquoi nous ne devons pas le passer sous silence.

«Bella ciao» ou l'assassinat de la gauche par le vide

«Bella ciao» ou l'assassinat de la gauche par le vide

La reprise de la chanson révolutionnaire italienne sonne-t-elle le glas de la gauche? L’appropriation avérée par le marché de symboles de la gauche contribue à affaiblir celle-ci.

Hitchcock, Zanuck, Cohn, Warner et Mayer étaient les Weinstein du XXe siècle

Hitchcock, Zanuck, Cohn, Warner et Mayer étaient les Weinstein du XXe siècle

Avec des hommes tout-puissants à leur tête, les studios hollywoodiens avaient fait du harcèlement, du viol et du chantage sexuel des pratiques systémiques. Des maisons closes trop pleines, comme les décrivait Marilyn Monroe.

Newsletters