Monde

À New York, les amendes pour rapports sexuels en public sont en chute libre

Temps de lecture : 2 min

En 2007, la police avait émis quatre cent contraventions pour relations sexuelles dans des parcs, contre six en 2018.

Police dans un parc à New York | Jelle Bleyenbergh via Flickr CC License by
Police dans un parc à New York | Jelle Bleyenbergh via Flickr CC License by

Plusieurs recoins cachés des parcs de New York sont connus pour être des hauts-lieux du sexe en plein air. Il y a quelques années, la police y donnait des contraventions pour atteinte à la pudeur environ une fois par semaine. Mais le nombre de ces incidents a chuté de façon spectaculaire.

Selon des chiffres de la police, il y a eu 432 contraventions pour «rapports sexuels dans des parcs» en 2007, contre huit en 2018. Pour qu'il y ait amende, il faut qu'un policier soit témoin des ébats (le montant est de 100 dollars.) De même, les plaintes pour atteinte à la pudeur sont en forte baisse, de 483 en 2013 à 283 en 2018.

Gentrification, clôtures, désintérêt

Est-ce parce que les New-Yorkais sont moins nombreux à s'envoyer en l'air derrière des buissons, ou parce que la police s'intéresse moins à ces infractions? Interviewé par le New York Times, un porte-parole du New York Police Department (NYPD) a expliqué que ces deux facteurs entraient probablement en jeu. La hausse de la fréquentation des parcs, liée à la gentrification de la ville, peuvent aussi permettre d'expliquer cette baisse.

Certains quartiers se sont mobilisés pour reprendre le contrôle de leurs espaces verts, notamment le Fort Tryon Park, au nord de Manhattan, où une clôture grillagée a été érigée en 2015 pour empêcher l'accès à un recoin réputé pour le sexe. À Central Park, une zone particulièrement boisée, The Ramble, était connue dans les années 1980 et 1990 comme lieu de recontres homosexuelles. Cette tradition est désormais moins vivace, mais les ornithologues amateurs qui aiment se promener dans les parages y rencontrent parfois des exhibitionnistes.

Le journaliste du New York Times note que malgré le peu d'interventions de la police, il n'est pas rare de trouver des préservatifs par terre dans certains parcs.

Selon le site local Gothamist, les rapports sexuels en plein air continuent d'être populaires. Ou du moins le fantasme de ces rapports sexuels... En 2015, le journal étudiant de l'université de Columbia avait en effet publié un guide des meilleurs endroits pour faire l'amour dans les parcs de la ville.

Slate.fr

Newsletters

Ces élèves indiens payent leurs frais de scolarité en déchets plastiques

Ces élèves indiens payent leurs frais de scolarité en déchets plastiques

Au Nord de l'Inde, une école a remplacé les frais de scolarité par du plastique qui est recyclé sur place.

Une semaine dans le monde en 7 photos

Une semaine dans le monde en 7 photos

Démission de Theresa May, manifestations en Indonésie contre la victoire du président Joko Widodo et durcissement de la légalisation sur l'avortement aux États-Unis... La semaine du 18 mai en images.

La Russie s'est bien immiscée dans les dernières élections européennes

La Russie s'est bien immiscée dans les dernières élections européennes

Des chercheurs ont analysé l'activité de comptes Twitter associés au Kremlin.

Newsletters