France / Monde

Hortefeux est-il le bienvenu au Sénégal?

Temps de lecture : 2 min

Sur son blog Paris-Dakar, Pierre Cherruau reprend l'éditorial au vitriol du quotidien sénégalais Kotch, intitulé «Allez Brice! Fissa!»

Barka Ba, l'éditorialiste, se demande s'il est bien normal de toujours respecter la tradition sénégalaise de la teranga (l'accueil des étrangers), alors même que certains des visiteurs sont franchement déplaisants. C'est par exemple le cas, selon lui, du ministre de l'intérieur Brice Hortefeux, en visite à Dakar ces jours-ci.

L'éditorialiste rappelle en effet que le ministre est celui qui s'est laissé aller à plusieurs reprises à des propos racistes, s'adressant à Azouz Begag comme à un moins que rien («Allez, fissa, sors de là! Dégage d'ici, je te dis, dégage!»,) que c'est lui encore qui a décrété à propos des Arabes «Quand il y en a un ça va... C'est quand il y en a beaucoup qu'il y a des problèmes!». Que c'est lui enfin qui a «occupé le premier le très pétainiste ministère de l'Immigration et de l'Identité Nationale.»

Dérogeant pour une fois à la légendaire Teranga (tradition d'accueil) sénégalaise, nous ne pousserons pas l'hypocrisie jusqu'à souhaiter la bienvenue à ce singulier personnage, bras armé du sarkozysme triomphant et décomplexé.

En effet, de Nadine Morano à Eric Besson en passant à Brice Hortefeux, on commence a en avoir ras la casquette, à Kotch, de ce double discours des ministres Ump en visite au Sénégal.(...)

[Lire l'article complet sur le blog Dakar-Paris]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une: Brice Hortefeux, wikipedia, CC

Slate.fr

Newsletters

Pourquoi déteste-t-on les supporters de football?*

Pourquoi déteste-t-on les supporters de football?*

*Et les supportrices.

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

La banderole est l'un des moyens d'expression privilégiés des supporters. Il arrive pourtant qu'elle soit interdite de match, comme à Toulouse, fin février.

Newsletters