Parents & enfants / Monde

L'élection de Trump a-t-elle fait grimper le harcèlement scolaire?

Temps de lecture : 2 min

Le lien de causalité n'est pas établi, mais les chiffres ont de quoi faire réfléchir.

 Certains élèves sont-ils davantage montrés du doigt depuis son élection?  | Gage Skidmore via Flickr CC License by

L'élection de Trump s'est-elle soldée par davantage de violences scolaires dans les quartiers ayant le plus voté pour le candidat républicain en 2016? C'est une piste possible tracée par une étude menée sur 132 établissements de Virginie, rassemblant plus de 155.000 élèves. Au total, par rapport à 2013 et 2015, le harcèlement scolaire a augmenté de 18% dans les quartiers où Trump est arrivé en tête du scrutin présidentiel, avec 9% de hausse des persécutions liées spécifiquement à la couleur de peau ou à l'origine ethnique des victimes âgées de 12 à 14 ans. Une telle évolution n'avait encore jamais été observée auparavant.

Un signal d'alarme

Si ces recherches menées Dewey Cornell et Francis Huang, respectivement psychologue de l'éducation et statisticien, ne permettent pas d'établir un lien de causalité direct entre trumpisme et dégradation de la vie scolaire, les experts observent néanmoins une corrélation significative entre vote Républicain et augmentation du harcèlement et des moqueries chez les adolescents –5% de harcèlement et 8% de stigmatisation raciale et ethnique supplémentaires tous les 10 points gagnés par Donald Trump.

«Il est évidemment difficile de démontrer un lien de causalité entre les déclarations d'un personnage public et le harcèlement dans une cour d'école», écrivent les scientifiques. «Néanmoins, il y a des cas où des jeunes ont proféré des menaces et des insultes correspondant étroitement au langage utilisé par le président Trump. De tels incidents pointent vers un modèle d'apprentissage social de l'agression, conformément aux conclusions d'études classiques observant la facilité avec laquelle les enfants imitent les comportements agressifs des adultes.»

Selon Cornell et Huang, cette étude devrait être un signal d'alarme et inciter les parents à réfléchir avant de montrer à leurs enfants quel effet peut leur faire le climat politique. De même, les auteurs espèrent que leurs recherches puissent pousser les politiques à mieux réfléchir au possible impact de leurs comportements et de leur rhétorique sur les plus jeunes.

Slate.fr

Newsletters

Cette directrice d’école lit une histoire du soir à ses élèves via Facebook live

Cette directrice d’école lit une histoire du soir à ses élèves via Facebook live

Les «Tucked-in Tuesdays» de Belinda George connaissent un grand succès.

Des scientifiques mettent en garde contre le vapotage passif

Des scientifiques mettent en garde contre le vapotage passif

Les vapeurs de cigarette électronique seraient particulièrement nocives pour les enfants.

Des anti-vaccins harcèlent les parents d'enfants morts de la grippe

Des anti-vaccins harcèlent les parents d'enfants morts de la grippe

Sur Facebook, les personnes qui militent contre les vaccins accusent ces parents d'avoir eux-mêmes tué leurs enfants ou disent que ce sont les vaccins qui les ont tués.

Newsletters