Sciences / Société

Des militants écologistes manifestent à la Fashion Week de Londres

Temps de lecture : 2 min

Le groupe Extinction Rebellion a choisi cet événement mondial pour appeler l'industrie de la mode à agir pour le climat.

Le groupe d'activistes Extinction Rebellion, le 26 janvier dernier, à Los Angeles. | MARK RALSTON / AFP
Le groupe d'activistes Extinction Rebellion, le 26 janvier dernier, à Los Angeles. | MARK RALSTON / AFP

Ce dimanche, troisième jour de la Fashion Week de Londres, des membres du groupe Extinction Rebellion ont battu le pavé devant le Tate, en marge du défilé de Victoria Beckham. Leur but: «Inviter l'industrie de la mode à [les] rejoindre dans leur rébellion», indiquent-ils dans un tweet.

Créé en 2016, Extinction Rebellion est un groupe qui appelle en effet à «se rebeller pour la vie», en agissant pour lutter contre le changement climatique. À l'occasion de la Fashion Week de Londres, ses sympathisants étaient invités à se réunir, vêtus «comme s'ils allaient à des funérailles des plus glamours», décrit Harper's Bazaar.

En amont, ils avaient prévenu le British Fashion Council, organisateur de la Fashion Week. Plus tôt dans la semaine, les deux entités ont même discuté de la «manière dont l'industrie de la mode pouvait utiliser son influence pour faire de la mode une force de changement culturel, afin de stopper la tendance à la surconsommation, et de mener des actions en réponse à la menace urgente et existentielle du changement climatique», résume le Guardian.

L'industrie de la mode a son rôle à jouer

L'industrie de la mode est la 2e la plus polluante du monde. L'une des cofondatrices d'Extinction Rebellion, Clare Farrell, est elle-même styliste. Au Guardian, elle rappelle que «la consommation de vêtements a doublé au cours des 15 dernières années, alors que leur utilisation –c'est-à-dire la fréquence à laquelle ils sont portés– a diminué de 36%.» Selon elle, cette industrie, de par son influence mondiale dans la culture, a un rôle majeur à jouer dans la lutte contre le changement climatique: «Bien qu'elle ne soit pas responsable du système insoutenable dans lequel elle évolue, l'industrie de la mode est un moteur de tendances, et une source significative de dévastation écologique.»

De son côté, le porte-parole du British Fashion Council a assuré que le conseil était «engagé à soutenir les industries qui s'inscriraient dans une croissance verte. Nous avons l'espoir que la Fashion Week de Londres devienne synonyme de "commerce responsable" d'ici quelques années.»

Tout au long de la journée, les militants d'Extinction Rebellion avaient prévu des actions: bloquer les routes, créer des embouteillages, ou encore empêcher les équipes de la Fashion Week de se rendre aux différents défilés...

Slate.fr

Newsletters

Les détecteurs de mensonges n'ont jamais fonctionné

Les détecteurs de mensonges n'ont jamais fonctionné

Alors que leur inefficacité est de moins en moins confidentielle, ils continuent pourtant à être utilisés.

Des scientifiques ont pu goûter la bière des pharaons

Des scientifiques ont pu goûter la bière des pharaons

En la brassant avec une levure de l'Antiquité.

Défiez la gravité en vous offrant un vol habité

Défiez la gravité en vous offrant un vol habité

Le tourisme spatial est balbutiant mais il devrait bientôt exister. Si vous êtes (très) riche, en bonne santé et que vous n'avez pas peur de vieillir, c'est le moment de vous envoyer en l'air.

Newsletters