Monde

Une élue américaine défend la peine de mort en citant la crucifixion de Jésus

Temps de lecture : 2 min

Sans la peine de mort, Jésus n'aurait pas pu mourir pour racheter nos péchés.

Crucifixion | Beatrice Murch via Flickr CC License by
Crucifixion | Beatrice Murch via Flickr CC License by

Ce mois-ci, le Wyoming a failli rejoindre la liste des vingt États américains ayant aboli la peine de mort. Une proposition de loi en ce ce sens a été approuvée à la Chambre mais pas par le Sénat local. Même si plusieurs sénateurs républicains étaient pour, citant notamment le coût exhorbitant de la peine de mort, ainsi que les plus de 150 condamnés à mort qui ont été innocentés depuis 1973, la loi n'a pas obtenu la majorité nécessaire.

Les partisans de la peine de mort ont cité quelques arguments habituels, notamment l'idée que l'exécution des criminels permet aux proches des victimes d'obtenir justice. Mais une sénatrice, la Républicaine Lynn Hutchings, s'est distinguée par un raisonnement étonnant: son idée, rapportée par The Slot, est qu'il faut défendre la peine de mort car sans peine de mort, Jésus Christ ne serait pas mort sur la croix pour absoudre nos péchés.

«Le plus grand homme qui ait jamais vécu est mort via la peine de mort pour vous et moi, a expliqué Hutchings. Je suis reconnaissante envers lui pour l'espérance qu'il nous a donnée. Les gouvernements sont établis pour rendre justice. Si Jésus n'était pas mort via la peine de mort, nous n'aurions pas d'espérance.»

L'absurdité du raisonnement a été soulignée sur les réseaux sociaux:

«Il faut maintenir la peine de mort au cas où nous aurions de nouveau besoin d'exécuter le Seigneur malgré son innocence.»

Si de nombreux leaders protestants et catholiques aux États-Unis sont favorables à la peine de mort, le Vatican s'est récemment exprimé très clairement contre. En décembre 2018, le pape François a qualifié la peine de mort de «contraire à l'Évangile» et en août, il a fait inscrire une opposition catégorique à la peine de mort dans le catéchisme de l'Église catholique.

Quant à Lynn Hutchings, elle s'était déjà fait connaître pour des prises de position douteuses. Début février, pendant une rencontre avec un groupe d'étudiants venus promouvoir un projet de loi contre la discrimination des personnes LGBT au travail, elle a comparé l'homosexualité à la pédophilie et à la zoophilie.

Selon les étudiants présents, elle avait fait le raisonnement suivant:

«Si mon orientation sexuelle est d'avoir des relations sexuelles avec tous les hommes qui sont là et aussi toutes les femmes, et si elles amenaient leurs enfants et que j'avais des relations sexuelles avec eux et qu'ensuite ils amenaient leurs chiens et que j'avais des relations sexuelles avec eux, devrais-je être protégée de toute discrimination pour cette orientation sexuelle?»

Newsletters

L'Université polytechnique de Hong Kong, bastion de résistance des manifestants

L'Université polytechnique de Hong Kong, bastion de résistance des manifestants

Près de six mois après le début du mouvement de contestation pro-démocratie à Hong Kong, la confrontation la plus longue et l'une des plus violentes a lieu au sein du campus de l'Université polytechnique de Hong Kong (PolyU), où des...

Au Texas, un ancien agent de l'immigration découvre qu'il est mexicain et risque l'expulsion

Au Texas, un ancien agent de l'immigration découvre qu'il est mexicain et risque l'expulsion

Son certificat de naissance avait été falsifié.

En Tunisie, les modifications corporelles pour faire partie des gros durs

En Tunisie, les modifications corporelles pour faire partie des gros durs

Des tatouages et des scarifications pour prouver sa résistance à la douleur, pour montrer qu'on est un vrai mec, pour exprimer aussi une souffrance sociale.

Newsletters