Boire & manger / Santé

Le chocolat donne-t-il vraiment de l’acné?

Temps de lecture : 2 min

La recherche n'est pas encore unanime.

Boutons ou non, ça donne toujours envie. | Charisse Kenion via Unsplash
Boutons ou non, ça donne toujours envie. | Charisse Kenion via Unsplash

Le chocolat nous donnerait de l’acné... ou non. Des études affirment que oui, d’autres que pas du tout. C’est compliqué, même pour les scientifiques.

Dans le domaine alimentaire, beaucoup d’analyses suggèrent que les produits à indice glycémique élevé, c’est-à-dire riches en glucides et en sucres rapides (les boissons sucrées, les snacks, etc.), sont néfastes pour les peaux à tendance acnéique. Ils provoqueraient un pic d’insuline dans le sang, qui entraînerait une augmentation du niveau d'androgènes, causant à son tour une production accrue de sébum.

Cette substance huileuse, sécrétée par les glandes sébacées, maintient la peau hydratée. Mais quand une trop grosse quantité de sébum est produite, l’huile et les cellules morte se coincent dans les pores de la peau, créant des boutons.

Les pics d’insuline sont acnégéniques, mais en ce qui concerne le rôle du chocolat en particulier, l'influence n'est pas démontrée. «Le chocolat que votre enfant consomme désigne une petite quantité enroulée autour d'un morceau de caramel gluant ou de crème glacée. Il a probablement moins d’influence que le reste», déclare à CNN Patricia Farris, dermatologue et membre de l'Académie américaine de dermatologie.

Résultats peu convaincants

D’anciennes recherches, dont certaines ont été financées par l'Association des fabricants de chocolat des États-Unis, ont montré qu’il n’existait pas de lien entre le chocolat et l’acné.

Mais une récente étude de Gregory R. Delost, du département de dermatologie des hôpitaux universitaires du Cleveland Medical Center, qui a évalué l’effet de vingt-cinq bonbons Jelly Beans et d’une barre de chocolat sur la peau de cinquante-six étudiantes et étudiants, conclut que l'aliment pourrait être un facteur contributif. Petit bémol, cependant: l’analyse de Delost a pu être faussée, car le chocolat distribué contenait du lait, un aliment acnégénique.

Pour un travail de recherche datant de 2016, vingt-cinq hommes aux tendances acnéiques ont consommé une fois par jour du chocolat contenant 99% de cacao. Après quatre semaines, Pravit Asawanonda, auteur de l'étude, a remarqué une augmentation significative de comédons et boutons.

Une expérience similaire a été menée par Brian Berman, professeur émérite de dermatologie et de chirurgie cutanée à l'Université de Miami. Contrairement à Asawanonda, il a utilisé un placebo en plus de gélules de cacao pur. Le résultat est le même, l’acné a augmenté. Seulement, son étude n’a pas pu être prise totalement au sérieux: seuls quatorze jeunes hommes y ont participé.

Il est intéressant de noter que les flavonoïdes de cacao sont connues pour leurs vertus anti-inflammatoires. Malheureusement, même le chocolat noir contient du beurre, qui lui contient de l’acide oléique, célèbre pour obstruer les pores chez les animaux.

Slate.fr

Newsletters

Servez votre bière avec de la mousse, votre estomac vous le rendra

Servez votre bière avec de la mousse, votre estomac vous le rendra

Le conseil d'un zythologue avisé.

Des scientifiques ont pu goûter la bière des pharaons

Des scientifiques ont pu goûter la bière des pharaons

En la brassant avec une levure de l'Antiquité.

Les aliments ultra-transformés nous poussent à trop manger

Les aliments ultra-transformés nous poussent à trop manger

Fabriqués à partir d'ingrédients industriels et bon marché, ils sont conçus pour être savoureux mais sont généralement très riches en matières grasses, en sucre et en sel.

Newsletters