Mamère énerve sa suppléante en la qualifiant de «musulmane»

Slate.fr, mis à jour le 14.02.2010 à 0 h 54

Noël Mamère, député-maire de Bègles, est épinglé par sa suppléante socialiste, Naïma Charaï, qui lui demande dans un communiqué de ne plus la qualifier de «musulmane» ce qu'elle n'est pas. Le député a fait cette bourde dans un débat sur la Chaîne Parlementaire le 28 janvier dernier (voir ici, à la 14e minute).

Voici un extrait du texte que publie Naïma Charaï sur son blog:

Noël Mamère me présente comme sa députée suppléante musulmane et étant contre la loi sur la Burqa.Militante féministe, laïque et socialiste, je n’accepte pas que mon député titulaire me présente comme une élue musulmane, je considère que les propos qu’il a tenus dans cette émission sont du même ordre que le dérapage de N. Sarkozy lorsqu’il présentait un préfet comme musulman et que j’avais vivement dénoncée à cette époque.

Naïma Charaï, visiblement très marqué par la déclaration de Noël Mamère, lui demande de retirer ses propos et «l’invite à ne plus parler à [s]a place».

Cette polémique intervient alors que le débat sur l'identité nationale a déjà été marqué par plusieurs dérapages d'élus de droite, dont celui de Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille, qui avait fait l'amalgame entre les jeunes des quartiers et les musulmans.

[Lire la dépêche de Reuters sur Yahoo]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une: capture Dailymotion, vidéo Europe Ecologie

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte