Boire & manger

Les petits nouveaux des Relais & Châteaux, au Maroc et en France

Temps de lecture : 7 min

Une escapade marocaine et neuf bonnes tables françaises pour découvrir la sélection 2019 du réseau d'hôtels et restaurants.

Entrée du Tikida Golf Palace | Via Tikida Golf Palace
Entrée du Tikida Golf Palace | Via Tikida Golf Palace

Au Maroc, la plus belle chaîne du monde réunit sept établissements hôteliers: le Doge à Casablanca (neuf chambres et sept suites), le Riad à Fès (quinze chambres et quinze suites), le Ksar Char-Bagh(quinze suites), la Villa des Orangers (six chambres et vingt-et-une suites) et le Palais Ronsard –dernier affilié aux Relais & Châteaux, ouverture en avril 2019– à Marrakech, l’Heure Bleue Palais à Essaouira (dix-neuf chambres et quatorze suites) et le Tikida Golf Palace à Agadir (quarante-neuf chambres et cinq suites).

Les hôtels et restaurants sélectionnés en 2019 par le conseil d’administration de la chaîne compte 560 destinations dans soixante-dix pays. La compagnie de yachting et de croisières Ponant a été admise cette année, une grande première côté bateaux.

Une oasis naturelle

La cour intérieure | Via Tikida Golf Palace

Situé à l’écart de la ville d’Agadir (450.000 âmes), ce bel hôtel de style arabo-andalou, cinquante-quatre chambres et suites avec terrasse, a été lancé en 2007 par le groupe hôtelier marocain Tikida («le petit jardin»). Il est enclavé dans une forêt protégée d’eucalyptus, de palmiers, d’oliviers, de dattiers et de cactus, soit en tout 120 hectares de verdure, de lacs et de sérénité –l’archétype du relais vacancier.

Un parcours de golf de trente-six trous serpente dans cette oasis naturelle, réchauffé toute l’année par le soleil bienfaisant, de 21°C à 30°C –et parfois plus l’été. La chaleur n’est jamais étouffante, mais vivifiante. Pour les fans de golf, qui représentent plus de 60% de la clientèle européenne, c’est un rêve en vert.

Parcours de golf | Via Tikida Golf Palace

L’affiliation Relais & Châteaux en 2019 a bien accru le nombre de touristes en quête de bien-être (grâce au spa), de détente et de plaisir de vivre dans cet environnement préservé et entretenu par des jardiniers amoureux des plantes et des fleurs.


Le patio andalou | Via Tikida Golf Palace

Disons-le, l’état-major des Relais & Châteaux et le président Philippe Gombert, lui-même hôtelier au Château de la Treyne (Lot), ne se sont pas trompés. Les cinq «C» fondateurs de la chaîne –confort, cuisine, calme, convivialité et courtoise– sont bien inscrits dans les murs du Tikida Golf Palace d’Agadir, la «perle du sud du Maroc» où se conjuguent beaucoup d’atouts pour un séjour de ressourcement de soi et de découvertes fascinantes dans cette région de Souss-Massa.

Vous avez le choix entre de nombreux sites balnéaires et plages, toutes différentes. Au-delà, vous pouvez visiter le parc national de Souss-Massa (33.000 hectares), des montagnes et des parcours architecturaux (Igoudar, Ksour, Taroudant et ses murailles), à quoi s’ajoutent les lieux culturels et archéologiques des environs. Agadir, ce n’est pas du champagne (slogan usé), mais des loisirs, de la culture et du dépaysement.


La piscine | Via Tikida Golf Palace

Il ne faut pas manquer de se rendre à l’arganeraie, joyau de la région de Souss-Massa, qui couvre une superficie de 800.000 hectares sur lesquels pousse l’arganier, un arbre aux multiples usages et dont les bienfaits issus du patrimoine naturel et écologique combinent des vertus pharmaceutiques, diététiques et alimentaires.

L'arganeraie est reconnue comme étant l’une des régions authentiques de la terre marocaine. L’arganier, plante rare classée au patrimoine universel de l’Unesco, occupe une importante réserve de biosphère: c’est l’arbre de jouvence de la région jusqu’à Taroudant. La zone joue un rôle essentiel dans la lutte contre la désertification, et contribue à l’équilibre écologique.

Des prestations de qualité

Toutes les chambres et suites du Tikida Golf Palace, sur deux étages, offrent un confort cinq étoiles. Chacune est agrémentée d'une terrasse ensoleillée, d'une salle de bains de marbre, d'un canapé, d'un vaste vestiaire bien conçu et d'un coffre-fort. Ascenseur, room service avec des plats chauds et froids, service très professionnel.

La chambre | Via Tikida Golf Palace

Pour les repas, la cuisine française et les spécialités marocaines sont servies dans une même salle de restaurant lumineuse de quatre-vingts places, en lisière des jardins et des patios fleuris. Le menu du dîner (de 30 à 40 euros) combine les soupes marocaines, harira et chorba aux légumes, avec le tajine de poulet aux raisins, le suquet de poissons (turbot, sardines en boulettes) et des préparations françaises ou italiennes –foie gras, spaghetti au thon et olives, agneau et, pour le dessert, tiramisu et financier aux framboises.

Salle du restaurant La Table du golf | Via Tikida Golf Palace

Nadia, la cuisinière marocaine née à Meknès, réussit fort bien les couscous aux légumes, au poulet, à l’agneau, au poisson, avec une semoule fine enrichie d’un jus de cuisson. En premiers plats, pastilla de pigeon croquante et salades marocaines.

Les salades marocaines au restaurant La Table du golf | Via Tikida Golf Palace

Le chef Mustapha Elbaz, très ouvert à la cuisine française, concocte avec doigté la soupe à l’oignon légère, l’espuma de pommes de terre truffée, le filet de bœuf Wellington à la purée truffée façon Escoffier, l’épaule d’agneau rôtie et le pavé de saumon au beurre blanc –la viande rouge vient d’Agadir et la pêche du grand port sardinier.

> Service dès 19 heures, plus lent à 20h30. Thé à la menthe non sucré. Rosé marocain de Meknès (20 euros la bouteille).

Plat au restaurant La Table du golf | Via Tikida Golf Palace

Le déjeuner en terrasse, ouverte sur le golf, est un moment bienvenu. Salade César, spaghetti bolognaise, club sandwich divers et tarte Tatin (de 20 à 30 euros). Champagne Laurent Perrier au verre (25 euros).

Dans les jardins, le spa Sothys, un ensemble lumineux de 800 m2, comporte un sauna, un hammam, cinq cabines de soins et un salon de beauté. On peut y profiter de massages énergisants, les plus demandés par les golfeurs (40 euros pour 25 minutes), de massages aux pierres chaudes (80 euros pour 50 minutes), de massages enveloppants (75 euros pour 75 minutes), de soins beauté des mains et des pieds (50 euros) et d'un service de coiffure (30 euros). La piscine chauffée s'accompagne d'un jacuzzi.

Le spa | Via Tikida Golf Palace

Le Tikida Golf Palace propose des navettes gratuites pour Agadir, le souk géant aux douze portes, le plus vaste du Maroc –600 boutiques de mode, d’informatique, d’épices, de copies de sacs, de montres ou de maillots de sport.

À voir: la corniche, la plage d’Agadir, la marina, la kasbah, le port, la médina Polizzi, le musée du patrimoine, l’Atlantica Parc. À noter que la Gazelle d’Or, l’adresse mythique de Taroudant (à soixante kilomètres d’Agadir), est fermée; réouverture non fixée.

Il aura fallu douze ans au Tikida Golf Palace pour atteindre le niveau de prestations exigées par les Relais & Châteaux. Les normes de qualité sont encourageantes: quatre-vingts employées et employés pour soixante à quatre-vingts résidentes et résidents.

Pour le groupe Tikida, bien implanté à Agadir, c’est un pas en avant, une nette embellie pour accéder à un certain luxe hôtelier et viser une clientèle haut de gamme séduite par un rapport prix-plaisir remarquable, peut-être l’un des plus attractifs de la chaîne hors d’Europe.

La directrice Oliya Elhabtey, diplômée de l’Institut Paul Bocuse d’Écully, près de Lyon, est bien présente sur les lieux de vie, de l'excellent petit déjeuner (crêpes, œufs et fruits) au dîner franco-marocain bien conçu.

Au Tikida Golf Palace, trois améliorations seraient néanmoins les bienvenues: le mini-bar à remplir, une ligne téléphonique dans les chambres et un potager bio à planter dans le parc.

> 7 route de Bensergao, banlieue d’Agadir. Tél.: +212 5288-32727. À la Table du golf, menus de 40 à 60 euros. Deux piscines, celle en extérieur chauffée à 28°C. Vaste plage Tikida Palace, accessible en quinze minutes par navette, pour les joies de la mer. Relais & Châteaux ouvert toute l’année. Aéroport d’Agadir à 40 minutes. Chambres à partir de 135 euros.

Les récents Relais & Châteaux 2019 en France

Au Crocodile, à Strasbourg

Une résurrection magistrale grâce au talent de Franck Pelux, finaliste de «Top Chef» en 2017. Service digne de l’étoile Michelin.

> 10 rue de l’Outre, 67000 Strasbourg. Tél.: 03 88 32 13 02. Menus de 48 à 148 euros. Fermé dimanche et lundi. Site.

Château de Fonscolombe

Au Puy-Sainte-Réparade, à 16 kilomètres d’Aix-en-Provence, une très belle demeure du XVIIIe siècle. Salons décorés, parc superbe et l’Orangerie, où s’exprime Nadège Serret, cuisinière reine du potager.

> Route de Saint-Canadet, 13610 Le Puy-Sainte-Réparade. Tél.: 04 42 21 13 13. Menus de 32 à 75 euros. Pas de fermeture. Chambres à partir de 195 euros. Site.

Château de Valmer

À la Croix-Valmer, une ancienne pension de famille proche de la plage de Gigaro, un site préservé. Cuisine étoilée du chef Jimmy Coutel au restaurant La Palmeraie. Idéal l’été.

> 81 boulevard de Gigaro, 83420 La Croix-Valmer. Tél.: 04 94 55 15 15. Menus à 95 et 115 euros. Fermé samedi et dimanche. Chambres à partir de 260 euros. Site.

Château Lafaurie-Peyraguey

À Bommes en Sauternais, au cœur des vignes de ce vin d’or, cette propriété viticole depuis 400 ans a été transformée en hôtel-restaurant par la maison Lalique, dont le chef Jérôme Schilling est étoilé (foie gras au Sauternes). Une restauration splendide, un confort cinq étoiles.

> Lieu-dit Peyraguey, 33210 Bommes. Tél.: 05 24 22 80 11. Fermé vendredi, samedi et dimanche. Menus de 95 à 235 euros. Chambres à partir de 190 euros. Site.

En Marge

Dans la campagne toulousaine, une ancienne ferme aménagée par les Renimel, Isabelle à l’accueil, Frank en cuisine. Cinq chambres seulement et des plats ciselés enchanteurs.

> Lieu-dit Le Birol, 1204 route de Lacroix Falgarde, 31320 Aureville. Tél.: 05 61 53 07 24. Menus à 34 et 66 euros. Fermé dimanche soir. Chambres à partir de 230 euros. Site.

Hôtel Splendide Royal à Paris

À deux pas de l’Élysée et du Faubourg Saint-Honoré, un hôtel chic de douze suites décorées avec goût. Au rez-de-chaussée, Tosca, une table italienne de qualité, bien située dans le Triangle d’Or.

> 18 rue du Cirque, 75008 Paris. Tél.: 01 43 87 10 10. Menus de 38 à 109 euros. Fermé dimanche. Chambres à partir de 477 euros. Site.

L’Île de la Lagune

En Méditerranée, une île privée près de Saint-Cyprien, un site d’exception dans un décor maritime. Table locavore l’Almandin de Christophe Schmitt.

> Boulevard de l’Almandin, 66750 Saint-Cyprien. Tél.: 04 68 21 01 02. Menus de 35 à 108 euros. Pas de fermeture. 18 chambres et 6 suites. Chambres à partir de 190 euros. Site.

Restaurant Greuze

C’était le restaurant fameux de Jean Ducloux, l’as du pâté en croûte, repris par Stéphanie et Yohann Chapuis, un excellent cuisinier qui a su moderniser le répertoire classique –un futur grand étoilé.

> 1 rue Albert Thibaudet, 71700 Tournus. Tél.: 03 85 51 13 52. Menus de 43 à 120 euros. Fermé jusqu’en avril pour cause de travaux. Site.

Restaurant Serge Vieira

Le château médiéval de Couffour est adossé aux cônes de pierres de lave qui servent de décor à ce site insolite, un cadre idéal pour la cuisine du Cantal recherchée du chef, Bocuse d’Or et double étoilé, futur trois.

> Le Couffour, 15110 Chaudes-Aigues. Aéroport de Rodez à 80 kilomètres. Tél.: 04 71 20 73 85. Menus de 92 à 155 euros. Fermé mardi et mercredi et jusqu’au 5 avril. Chambres à partir de 315 euros. Site.

Nicolas de Rabaudy

Newsletters

Les terrasses gourmandes où déjeuner à Paris pour profiter de l'été

Les terrasses gourmandes où déjeuner à Paris pour profiter de l'été

Sept adresses pour des succulents repas à l'extérieur, de 12 à 100 euros.

La vraie recette de la pêche Melba

La vraie recette de la pêche Melba

Inventée par le chef français Auguste Escoffier, la recette originelle de ce célèbre dessert est composée de pêches, de glace à la vanille et d'un coulis de framboises. Et certainement pas de chantilly.

Pour éviter la fin des haricots, mettons-y de la carbo

Pour éviter la fin des haricots, mettons-y de la carbo

Écoutons le philosophe Mark Fisher pour stimuler notre inventivité.

Newsletters