Tech & internet / Monde

Tudder, le nouveau Tinder pour vaches

Temps de lecture : 2 min

L'application est utilisée par les fermes britanniques pour faciliter la reproduction des bovins.

L'amour vache | Claudio Schwarz via Unsplash
L'amour vache | Claudio Schwarz via Unsplash

Tudder est une nouvelle application de rencontre bovine créée par l’entreprise agricole Hectare, au Royaume-Uni. Elle fonctionne comme Tinder, mais pour le bétail: les vaches disposent d'un profil mentionnant leur âge, leur poids et le nom de leur propriétaire; on swipe à droite lorsqu'on est intéressé, à gauche pour un refus. Bonus: lors d’un like ou dislike, Tudder émet un «meuh».

Après avoir «matché» avec une vache, les agriculteurs ont la possibilité de contacter la ou le propriétaire de la bête ou de faire une offre. Une liste plus détaillée des caractéristiques de l’animal est alors donnée.

Les éleveurs peuvent également cibler leurs recherches et choisir un bovin d'élevage biologique, de race ou voir s’il provient d’une ferme ayant déjà été touchée par la tuberculose.

Faciliter l'accouplement

L’application a pour objectif de faciliter la reproduction bovine. Hectare déclare qu’elle «cherche à unir les animaux de la ferme avec leur âme sœur» en trouvant les meilleures combinaisons de bêtes.

Marcus Lampard, un agriculteur du Carmarthenshire, dans le sud-ouest du Pays de Galles, détient un taureau de race Shorthorn. Il raconte au Time que la vente de ce dernier a été facilitée par Tudder.

Selon son site web, Hectare a déjà récolté trois millions de livres [environ 3,4 millions d'euros] auprès d’investisseurs, comme l’auteur Richard Koch ou le joueur de tennis Andy Murray.

Newsletters

Instagram est-il en train de fabriquer des anorexiques en puissance?

Instagram est-il en train de fabriquer des anorexiques en puissance?

De nombreuses recherches attestent de la nocivité du réseau social chez les adolescentes, notamment en ce qui concerne l'image qu'elles ont de leur corps.

Facebook a payé 5 milliards de dollars pour protéger Mark Zuckerberg

Facebook a payé 5 milliards de dollars pour protéger Mark Zuckerberg

Une plainte allègue que le règlement dans l'affaire Cambridge Analytica a été motivé par le désir de protéger le fondateur du réseau social.

Mettez TOUT DE SUITE à jour votre iPhone

Mettez TOUT DE SUITE à jour votre iPhone

Et vos autres appareils Apple. Ceci n'est pas un exercice: NSO Group a encore frappé.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio