Culture

Ce qu'est une bonne histoire selon Hollywood

Temps de lecture : 2 min

Une étude portant sur 12.000 scénarios de longs-métrages montre le profil type de ce qu’Hollywood considère comme une bonne histoire.

Avez-vous ce qu'il faut pour écrire une bonne histoire hollywoodienne | olilynch via Pixabay
Avez-vous ce qu'il faut pour écrire une bonne histoire hollywoodienne | olilynch via Pixabay

Personne, à Hollywood, ne veut passer à côté du prochain Tarantino. C’est pourquoi les centaines de scénarios envoyés chaque semaine aux studios, aux agents ou aux producteurs, qu’ils aient été écrits par une femme au foyer de l’Iowa ou par un célèbre romancier, doivent être lus, décortiqués et analysés dans l’espoir de trouver, dans la pile, un Will Hunting (vendu 675.000 dollars par Matt Damon et Ben Affleck, alors jeunes acteurs sans-le-sou) ou un Thelma & Louise (vendu 500.000 dollars par Callie Khouri alors réceptionniste).

Ces fiches de lectures filtrant cet afflux massif d’histoires, le blogueur Stephen Follows les a analysées pendant un an, dans une vaste étude portant sur 12.000 scénarios de longs-métrages. Ses résultats sont une porte d’entrée sur ce qu’Hollywood considère comme une bonne histoire.

Premier enseignement: ce n’est pas une bonne idée de sortir du moule, Follows avouant à Indiewire qu’un script comme, par exemple, Reservoir Dogs, aurait des difficultés aujourd’hui à se faire, car trop radical. Les données montrent en effet qu’une histoire écrite dans un genre précis, la science-fiction par exemple, ne doit pas trop s’éloigner des attentes que l’on peut avoir du genre, en l'occurrence, d’après l’étude, une forte emphase sur l’intrigue, sur la tonalité et la caractérisation des personnages. Idem sur un film familial, il est impératif de garder une emphase sur la catharsis et le rythme.

Selon le genre, certains types d’intrigues vont également mieux fonctionner. Par exemple, dans le registre du fantastique, les histoires de type «Cendrillon» (ascension, chute, remontée) vont être beaucoup plus appréciées que celles d'ascension continue (Les Évadés…).

Plus étonnant, l’étude montre que plus un scénario utilise de gros mots, plus il est apprécié (à l’exception tout de même des scénarios réellement salaces) et que la voix-off, souvent considérée dans un scénario comme un signe de fainéantise intellectuelle, n’est pas rédhibitoire, en particulier dans les films d’action et en science-fiction.

Ce qui l’est en revanche, c’est d’écrire une histoire de plus de deux heures (un scénario de 130 pages). Pour votre adaptation de À La Recherche du Temps Perdu avec Tom Cruise, il va donc falloir attendre d’être le nouveau Tarantino.

Newsletters

«Frootch», portrait d'une reine de la lose, réussit sa saison 2

«Frootch», portrait d'une reine de la lose, réussit sa saison 2

Imaginé, incarné et réalisé par Sarah Treille Stefani, ce podcast désormais disponible en exclusivité sur Spotify n'a rien perdu de sa superbe malgré un casting beaucoup plus professionnel qui aurait pu dénaturer le projet.

Patricio Guzmán, gardien des sursauts de l'histoire du Chili

Patricio Guzmán, gardien des sursauts de l'histoire du Chili

Depuis le début des années 1950, le documentariste témoigne des bouleversements qui agitent son pays. Ce réalisateur majeur est en train de monter son prochain sujet, sur la mobilisation actuelle, dont il estime qu'elle pousse le Chili vers un avenir plus équitable.

Cette semaine au cinéma, quatre lumières venues de loin

Cette semaine au cinéma, quatre lumières venues de loin

Les films «La Loi de Téhéran», «Les Voleurs de chevaux», «L'Indomptable feu du printemps» ou encore «Les Sorcières de l'Orient» ont réussi à créer leur propre mouvement.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio