Boire & manger / Société

Boire du prosecco fait-il de vous une mauvaise personne?

Temps de lecture : 2 min

Le vin mousseux italien cache un vilain secret.

Trinquerez-vous à la santé de vos partenaires d'apéros sans culpabiliser après avoir lu cet article? | Rawpixel via Unsplash
Trinquerez-vous à la santé de vos partenaires d'apéros sans culpabiliser après avoir lu cet article? | Rawpixel via Unsplash

Vous êtes dans votre restaurant italien préféré en train de boire l’apéro avec des copains. Dans l’euphorie du moment, vous commandez un verre de prosecco. Vous n’en buvez jamais, hormis à Noël mais, ce soir, vous avez envie de la jouer dolce vita. Pourtant, derrière votre soif spontanée et innocente, se cache une exploitation viticole néfaste pour l’environnement.

Une étude a révélé que la cause de l’érosion des sols dans le nord-est de l’Italie était due à la production du vin pétillant. Avec une augmentation de la demande –il entre notamment dans la composition du cocktail Spritz, qui fait fureur ces dernières années– la création du vin mousseux s’est intensifiée et a entraîné une surexploitation du terrain.

Les scientifiques de l’université de Padoue ont constaté que les trois-quarts des pertes de sols de la région viticole de Vénétie ont lieu là où le prosecco est produit. Sa culture nécessite 400.000 tonnes de terre par année, ce qui représente 4,4 kilos pour chaque bouteille, sachant que la région met 90 millions de bouteilles par an sur le marché.


Ne culpabilisez pas, il existe des solutions

Malgré ce taux de pertes très élevé, mauvais pour l’environnement et pour les vignobles, le professeur Chris Collins, coordinateur du programme britannique de sécurité des sols, reste positif. Il déclare au Guardian qu'il n'est pas nécessaire d’arrêter notre consommation du vin mousseux: la solution consisterait plutôt à mieux gérer le processus de fabrication de la boisson. Les auteurs et autrices de l’étude pensent qu’engazonner les terres réduirait de trois fois la quantité de sols perdus.

On boit 370 millions de bouteilles de prosecco par an dans le monde, selon l’analyse du marché des boissons (IWSR). L’Italie arrive en tête des pays consommateurs, suivie du Royaume-Uni et des États-Unis. L’an dernier, 1,5 milliard de livres anglaises ont été dépensées par les Britanniques dans l’achat de vins mousseux, principalement du prosecco, selon Wine and Spirit Trade Association.

Slate.fr

Newsletters

Le chocolat donne-t-il vraiment de l’acné?

Le chocolat donne-t-il vraiment de l’acné?

La recherche n'est pas encore unanime.

Se faire griller en train de manger des brochettes, oui, mais de choux de Bruxelles

Se faire griller en train de manger des brochettes, oui, mais de choux de Bruxelles

Pourquoi s'obstiner à faire bouillir ces petits légumes verts alors qu'il suffit de les rôtir pour manger des brochettes épicées sans attendre l'été?

7 secrets bien cachés sur le whisky japonais

7 secrets bien cachés sur le whisky japonais

Les malts nippons continuent leur ascension. Mais les informations précises sur les whiskies de l’Archipel sont distillées moins vite que ces nectars!

Newsletters