Politique

Nathalie Arthaud: «Il faudra de toute façon repasser par les grèves»

Temps de lecture : 2 min

La porte-parole de Lutte ouvrière s'est exprimée sur l'appel à une grève illimitée d'Éric Drouet.

Nathalie Arthaud le 24 janvier | Capture d'écran FTVi
Nathalie Arthaud le 24 janvier | Capture d'écran FTVi

Nathalie Arthaud, porte-parole de Lutte ouvrière, était l’invitée de Gilles Bornstein, jeudi matin dans l’«Instant Politique» sur France Info. Interrogée sur la journée du 5 février et l’appel d’Éric Drouet, un des représentants des «gilets jaunes», à en faire un jour de grève illimitée, elle a annoncé qu'elle y participerait. «Il faudra de toute façon repasser par les grèves. J’espère que le 5 sera une occasion. Il faudra s’en saisir, avec évidemment la perspective d’aller plus loin.».


À la question de Slate –«Iriez-vous chez Cyril Hanouna, si ça devait servir votre cause?»– Nathalie Arthaud a répondu: «Et pourquoi pas». L'animateur de C8 a été le premier à accueillir des «gilets jaunes» à l'antenne. «On en a vu beaucoup s’exprimer sur le plateau. C’était très bien de donner la parole comme ça», a commenté la porte-parole de LO.

Slate est partenaire de L'Instant politique, sur la chaîne France Info, tous les jours à 11h20.

Newsletters

Le Cuba d’hier explique les manifestations d’aujourd’hui

Le Cuba d’hier explique les manifestations d’aujourd’hui

Le 11 juillet 2021, les Cubains descendent dans la rue pour demander la «fin de la dictature», un événement presque inédit dont Jorge Felipe Gonzales décrit les racines. 

Livre Noir, la chaîne YouTube qui fait reluire l'extrême droite

Livre Noir, la chaîne YouTube qui fait reluire l'extrême droite

Lancée en février, elle a déjà réussi quelques jolis coups éditoriaux en interviewant notamment Marion Maréchal et Éric Zemmour. Pas tout à fait un hasard pour une chaîne dont l'un des fondateurs assume un positionnement «de droite». Et plus si affinités.

Washington comprend enfin à quel point les choses pourraient mal tourner en Afghanistan

Washington comprend enfin à quel point les choses pourraient mal tourner en Afghanistan

Le plan d'évacuation des Afghans qui ont travaillé pour les Américains est le bienvenu, mais il ne constitue pas un vote de confiance dans l'avenir du pays.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio