Politique

Nathalie Arthaud: «Il faudra de toute façon repasser par les grèves»

Temps de lecture : 2 min

La porte-parole de Lutte ouvrière s'est exprimée sur l'appel à une grève illimitée d'Éric Drouet.

Nathalie Arthaud le 24 janvier | Capture d'écran FTVi
Nathalie Arthaud le 24 janvier | Capture d'écran FTVi

Nathalie Arthaud, porte-parole de Lutte ouvrière, était l’invitée de Gilles Bornstein, jeudi matin dans l’«Instant Politique» sur France Info. Interrogée sur la journée du 5 février et l’appel d’Éric Drouet, un des représentants des «gilets jaunes», à en faire un jour de grève illimitée, elle a annoncé qu'elle y participerait. «Il faudra de toute façon repasser par les grèves. J’espère que le 5 sera une occasion. Il faudra s’en saisir, avec évidemment la perspective d’aller plus loin.».


À la question de Slate –«Iriez-vous chez Cyril Hanouna, si ça devait servir votre cause?»– Nathalie Arthaud a répondu: «Et pourquoi pas». L'animateur de C8 a été le premier à accueillir des «gilets jaunes» à l'antenne. «On en a vu beaucoup s’exprimer sur le plateau. C’était très bien de donner la parole comme ça», a commenté la porte-parole de LO.

Slate est partenaire de L'Instant politique, sur la chaîne France Info, tous les jours à 11h20.

Newsletters

Quand Jean Jaurès défendait les retraites par capitalisation

Quand Jean Jaurès défendait les retraites par capitalisation

[Tribune] Comment le fondateur du Parti socialiste et de L'Humanité pouvait-il défendre ce qui est aujourd'hui honni par la quasi-totalité de la classe politique française?

Bon gré mal gré, Macron renoue avec la tradition des vœux à la presse

Bon gré mal gré, Macron renoue avec la tradition des vœux à la presse

Pour la deuxième fois en près de trois ans de mandat, le président a invité ce 15 janvier les journalistes à l'Élysée pour un échange informel mais néanmoins tendu.

Pourquoi le Megxit a-t-il (presque) fait oublier le Brexit?

Pourquoi le Megxit a-t-il (presque) fait oublier le Brexit?

Direction Londres, qui connaît un mois de janvier mouvementé. À la fin du mois, le 31, nos amis britanniques vont dire bye bye à l'Europe. Des adieux prévus de longue date, maintes fois repoussés. Ceux qu'on n'avait pas vu venir en revanche,...

Newsletters