Égalités / Santé

Pour vivre jusqu'à 90 ans, votre sexe, taille et poids pourraient jouer

Temps de lecture : 2 min

On n'est pas égaux devant la longévité.

Chacun ses objectifs pour vivre vieux. | Cristina Gottardi via Unsplash
Chacun ses objectifs pour vivre vieux. | Cristina Gottardi via Unsplash

Si vous voulez vivre jusqu'à 90 ans, tout dépend de votre taille, de votre poids et de votre activité physique. Mais ces facteurs diffèrent que l'on soit un homme ou une femme. Ceci est le résultat d'une étude rédigée par le Netherlands Cohort Study et publiée dans la revue médicale BMJ. En 1986, un groupe de volontaires dont la date de naissance se situait en 1916 ou 1917 a répondu à un questionnaire, précisant leur taille et leur poids d'abord à 20 ans puis au moment de répondre au questionnaire. Le type d'activité physique qu'elles et ils pratiquaient était demandé, ainsi que leur niveau de consommation d'alcool et de tabac.

L'équipe de recherche a ensuite observé les 7.807 bénévoles jusqu'à leur mort ou jusqu'à leur quatre-vint dixième anniversaire. Il en résulte que les facteurs positifs pour la longévité ne sont pas identiques quand il s'agit des femmes et quand cela concerne les hommes.

Les femmes qui ont pris moins de poids que d'autres depuis leurs 20 ans étaient plus susceptibles d'atteindre les 90 ans. La taille joue aussi un rôle important. Les femmes dépassant 1,79 m avaient 31% de chances en plus de vivre jusqu'à cet âge avancé, comparé aux femmes mesurant moins de 1,61 m.

Davantage de sport pour les hommes

L'activité physique quotidienne joue aussi un rôle dans ce constat. Que ce soit la marche, la course ou simplement une promenade avec son chien ou du jardinage, tout type d'exercice était pris en compte. Les femmes qui en font plus de soixante minutes par jour n'avaient que 21% de chances de plus de parvenir à 90 ans, par rapport à celles qui en faisaient moins de trente minutes. L'étude établit que le temps idéal d'exercice quotidien pour une femme est de trente minutes.

Chez les hommes, les constats s'inversent. Ni la taille, ni le poids n'ont pu être observés comme vecteurs impactant la longévité. En revanche, l'activité physique occupe une place prépondérante par rapport aux femmes. Les hommes qui étaient actifs plus de quatre-vingt-dix minutes par jour avaient 39% de chances en plus de fêter leurs 90 ans que ceux qui s'activaient moins de trente minutes.

En dépit de tous ces chiffres, les scientifiques soulignent que cette étude, aussi fouillée et étalée dans le temps soit-elle, reste une étude observationnelle. Aucun lien de causalité n'a pu être prouvé. David Carslake, épidémiologiste à l'université de Bristol, commente pour CNN en notant que ces résultats «apportent des indices intéressants montrant que la santé des hommes et des femmes répond différemment en fonction de l'indice de masse corporelle, de la taille ou de l'activité».

Slate.fr

Newsletters

Devinez quelle main invisible préparait le dîner d'Adam Smith

Devinez quelle main invisible préparait le dîner d'Adam Smith

Dans un ouvrage drôle et percutant, l'essayiste suédoise Katrine Marçal revient sur l'une des plus fameuses théories économiques. Et pas mal d'autres certitudes.

Un manga sur la transidentité sans caricature

Un manga sur la transidentité sans caricature

Dans un univers où les personnes trans sont généralement employées à des fins comiques, les deux volumes de «Celle que je suis» contribuent à combler un vide.

Les figures de galants ou de libertins que nos intellos adulent sont des violeurs

Les figures de galants ou de libertins que nos intellos adulent sont des violeurs

Valérie Rey-Robert le démontre très bien dans son ouvrage.

Newsletters