Sports / Monde

Le club de Chelsea et ses supporters doivent, à nouveau, lutter contre le racisme

Temps de lecture : 2 min

Des groupes de supporters se sont réunis pour lancer «Chelsea Together», en réaction à de récents incidents antisémites et racistes.

Des supporters de Chelsea avant la finale de FA Cup entre Chelsea et Manchester United, le 19 Mai 2018. Glyn Kirk / AFP
Des supporters de Chelsea avant la finale de FA Cup entre Chelsea et Manchester United, le 19 Mai 2018. Glyn Kirk / AFP

Chelsea n’a pas fait honneur à son rang récemment. Que ce soit contre Arsenal lors de la dernière journée de Premier League, où le club de Londres a été battu par son rival 2-0, ou en demi-finale de Coupe de la Ligue le 8 janvier contre Tottenham (1-0). Mais c’est aussi dans les tribunes qu’il y a eu des défaites. Des chants antisémites et racistes ont été entendus du côté des fans du club anglais.

Les premiers ont été criés en décembre lors d’un match de Coupe d’Europe à Budapest et un match de championnat face à Watford. Les seconds lors d’un match contre Manchester City, envers le joueur anglais Raheem Sterling.

«Dans chaque communauté, je pense qu'il y a des (gens) stupides et nous devons donc nous battre tous ensemble contre les gens stupides, mais pas contre les fans de Chelsea», avait insisté Maurizio Sarri, le coach des Blues, après la rencontre face à Watford.

En réponse, dix groupes de fans ont joint leurs forces pour créer «Chelsea Together» («Chelsea Ensemble» en VF), annonce The Independent, dont l’important Chelsea Supporters’ Trust. «Nous nous sommes rassemblés à la suite d’incidents récents inacceptables, notamment l’utilisation du «mot en Y» (une insulte antisémite, ndlr) et d’autres mots racistes, pour poursuivre des objectifs très simples», ont indiqué ces groupes dans un communiqué.

«Il est inacceptable que quiconque ait le sentiment d’être marginalisé en tant que fan de Chelsea, ou qu’ils craignent d'assister à des matches à cause de la discrimination qu’ils subissent», a surenchéri Chelsea Together. Une enquête de l’UEFA vise Chelsea, après les chants antisémites en décembre à Budapest. En février 2015, des supporters du club avaient empêché un homme noir de monter dans un métro à Paris, avant un face-à-face avec le PSG, et avaient crié : «We are racists and that's the way we like it».

Newsletters

Une équipe de foot italienne voulait jouer en blackface pour condamner le racisme

Une équipe de foot italienne voulait jouer en blackface pour condamner le racisme

L'idée était notamment de soutenir Mario Balotelli, récemment victime de cris racistes lors d'un match à Vérone.

Christine Lagarde par ses anciennes coéquipières de natation synchronisée

Christine Lagarde par ses anciennes coéquipières de natation synchronisée

Bien avant le FMI, les ministères ou même les cabinets d'avocat, la nouvelle présidente de la Banque centrale européenne brillait dans les bassins.

Les athlètes britanniques devront savoir se laver les mains pour Tokyo 2020

Les athlètes britanniques devront savoir se laver les mains pour Tokyo 2020

Une mauvaise hygiène peut compromettre leurs chances aux Jeux olympiques.

Newsletters