Société

Un bureau mal rangé donne une mauvaise impression de vous

Temps de lecture : 2 min

Pour éviter les jugements négatifs, mieux vaut ranger son espace de travail.

La tenue de son poste de travail est primordiale. | Robert Bye via Unsplash CC License by
La tenue de son poste de travail est primordiale. | Robert Bye via Unsplash CC License by

Une tasse de café sale, une paire d'écouteurs, votre dernier déjeuner, des brouillons obsolètes, des feuilles, des stylos. La liste pourrait s'étendre encore. Si ces objets garnissent votre bureau, vous êtes sûrement désagréable et névrosé.

C'est en tout cas ce que révèle une étude de l'université du Michigan. L'équipe de recherche a invité 160 personnes à s'asseoir à tour de rôle dans deux bureaux reconstitués. Le premier présentait un environnement propre, des feuilles de papier bien empilées, des livres rangés, des étiquettes descriptives sur chaque tiroir et les déchets à leur place, dans la poubelle. Le deuxième était tout le contraire: des livres désordonnés, un bloc-notes et des feuilles sur le sol, une horloge déréglée. Les deux espaces étaient décorés pour imaginer la présence d'un chercheur masculin, avec comme indices une casquette de baseball, une tasse contenant des bonbons, la photo d'un bébé et des ouvrages scientifiques.

Dans chaque expérience, les volontaires devaient définir la personnalité du chercheur et s'il était agréable, sociable, ouvert et consciencieux. Les résultats, sans appel, montrent que le chercheur du deuxième bureau est perçu comme moins agréable et plus névrosé.

Premières impressions

Un des co-auteurs et autrices de l'étude, Terrence Horgan, explique que les résultats ont surpris les scientifiques. «Je ne pensais pas que les résultats iraient autant dans cette direction», souligne-t-il. L'étude précise que la façon dont on perçoit les gens à travers leur espace de travail peut influencer les futurs rapports, personnels ou professionnels, qu'ils entretiendront.

Horgan ajoute que de prochains travaux devront examiner le raisonnement des bénévoles pour arriver à ces conclusions. Il avance quelques pistes de réflexion: «Des papiers de bonbons sur le bureau peuvent indiquer que le chercheur a du mal à contrôler ses émotions. Cela suppose aussi qu'il ne prend pas, ou n'a pas, le temps pour faire du rangement».

Il est important de noter que cette étude ne décrit que la première impression que l'on se fait. Cela ne fonctionne donc que si l'on voit le bureau avant de rencontrer son occupant. Mais, dans le doute, nettoyez votre tasse de café et enlevez les miettes de votre clavier.

Slate.fr

Newsletters

Ces ligues justicières qui traquent la haine en ligne

Ces ligues justicières qui traquent la haine en ligne

De plus en plus organisés, des groupes d'internautes prennent le temps de répondre à la haine qui sévit sur le web.

L'ado blanc face au vieil Amérindien, le vrai visage du trumpisme

L'ado blanc face au vieil Amérindien, le vrai visage du trumpisme

C’est celui d’un adolescent blanc qui se moque d’un vieil Indien, sous les lazzis de ses camarades.

Les femmes voyagent plus en solo que les hommes, et ce n'est pas étonnant

Les femmes voyagent plus en solo que les hommes, et ce n'est pas étonnant

Plusieurs facteurs peuvent expliquer cette différence.

Newsletters