Santé / Société

S'ennuyer, c'est bon pour l'esprit

Temps de lecture : 2 min

Vous ne verrez peut-être plus vos moments de paresse de la même manière.

Quand l'ennuyeux devient innovant.| Niklas Hamann via Unsplash CC License by
Quand l'ennuyeux devient innovant.| Niklas Hamann via Unsplash CC License by

La prochaine fois que vous trouverez le temps long dans le train ou la salle d'attente de votre médecin, dites-vous que ces longues minutes d'ennui vous font du bien.

D’après une étude, publiée dans le magazine Academy of Management Discoveries, l’ennui pourrait stimuler votre productivité et votre créativité. Ce sont les résultats d'une étude pour laquelle des scientifiques ont constitué deux groupes de personnes: le premier devait effectuer une tâche ennuyeuse, comme trier des haricots par couleurs, le deuxième une activité artisanale intéressante et stimulante. Ils ont ensuite été soumis à un test: trouver des réponses à des questions du genre «Quelles excuses utiliser lorsque vous êtes en retard, sans passer pour une mauvaise personne?». Résultats: celles et ceux qui se sont ennuyés ont triomphé en termes de quantité et de qualité d’idées.

«L’ennui repose sur la recherche d’une simulation neuronale qui n’est pas satisfaite», a déclaré au Time Sandi Mann, maître de conférence en psychologie à l’Université de Central Lancashire au Royaume-Uni et autrice de The Upside of Downtime: Why Boredom Is Good. Elle explique que si nous ne trouvons pas de stimulus, notre esprit en créera un. Cette créativité spontanée, en laissant vagabonder son esprit, permettrait également de trouver des solutions à nos problèmes.

Les moments aptes à la rêverie peuvent être difficiles à trouver dans notre quotidien: écrans, travail et autres facteurs de stress nous empêcheraient de nous ennuyer vraiment. Il faudrait s’éloigner suffisamment longtemps de la vie moderne pour que ça marche, souligne Mann. Prendre une pause pourrait donc être une occasion précieuse de se ressourcer.

S'ennuyer de la bonne manière

Attention à ne pas confondre relaxation et ennui. Une activité délibérément tranquille, telle que le yoga ou la méditation, ne correspondrait pas à la définition de «ne pas trouver de stimulation». Marcher, nager, ou être assis les yeux fermés, sans rien pour nous guider, permettrait en revanche de profiter de ce spleen créatif.

Pour que ça marche, il est crucial de se déconnecter. Sandi Mann explique que nos smartphones détruisent notre capacité à nous ennuyer et empêchent un vrai divertissement: «Nous essayons de balayer et de faire défiler l'ennui, mais en faisant cela, nous nous rendons plus enclins à l'ennui, car chaque fois que nous sortons notre téléphone, nous ne laissons pas notre esprit vagabonder et résoudre notre problème». Ne reste peut-être plus qu'à créer une appli pour s'ennuyer...

Newsletters

Covid-19: les 500 milliards de l'Union suffiront-ils à sauver le projet européen?

Covid-19: les 500 milliards de l'Union suffiront-ils à sauver le projet européen?

Enfin des nouvelles de l'Europe! Ce jeudi 9 avril, les ministres des finances des 27 pays membres se sont mis d'accord, après de longues heures de négociations: ce sera un plan de 500 milliards d'euros —240 milliards de crédits du fonds...

Ouvrir une bouteille d'eau libère des milliers de microparticules de plastique

Ouvrir une bouteille d'eau libère des milliers de microparticules de plastique

Les microplastiques sont partout, et c'est une mauvaise nouvelle.

Quelques podcasts bouleversants sur les personnels soignants

Quelques podcasts bouleversants sur les personnels soignants

Depuis un mois, les soignant·es luttent sans relâche contre l'épidémie de Covid-19. Entre détermination et colère, le corps médical a beaucoup de choses à nous dire.

Newsletters