Parents & enfants / Société

La dernière semaine de décembre est celle où l'on fait le plus de bébés

Temps de lecture : 2 min

Si vous êtes né un 26 septembre, vous êtes certainement un cadeau de Noël à rebours.

 Les cadeaux ne sont pas tous emballés dans du papier.  | Kira auf der Heide via Unsplash CC License by
Les cadeaux ne sont pas tous emballés dans du papier. | Kira auf der Heide via Unsplash CC License by

À côté des déballages de cadeaux, d’un toast de foie gras et d’une coupe de champagne, quelque chose se joue dans une autre pièce de la maison. La conception d'un futur cadeau, qui sera placé non pas sous le sapin mais entre les mains d’une sage-femme trente-neuf semaines et deux jours plus tard: le 26 septembre.

Au Royaume-Uni, 17.000 femmes sont tombées enceintes la dernière semaine de décembre en 2015, contre 15.500 lors de semaines habituelles, d’après la National health service (NHS). En moyenne, 1.800 enfants naissent par jour au pays de Queen Elizabeth, mais le 26 septembre 2.000 pointent le bout de leur nez, indique l’Office for national statistics (ONS). Depuis vingt ans, cette date de naissance est donc la plus populaire.

Sur les marches suivantes du podium, on trouve la semaine qui précède puis celle qui succède la Saint-Valentin, avec respectivement 16.344 et 16.263 conceptions d’enfant en 2015.

Christmas babyboom

La NHS a insisté auprès des maternités pour qu’elles soient prêtes à la hausse de naissances attendue. Elle s’est également engagée à ce que les futures mères soient reçues en 2019 par des sages-femmes qui les auront suivies au cours de leur grossesse.

Sarah Jane Marsh, présidente de l’organisation Maternity transformation programme, a répondu au Evening Standard: «Nous savons à quel point nos services de maternité sont occupés en septembre et en octobre. C’est ce que la meilleure époque de l’année entraîne avec elle».

En France, 2.201 accouchements ont lieu en moyenne chaque 26 septembre, ce qui a donné un total de 105.647 naissances à cette date depuis 1968. Comme quoi la magie de Noël opère aussi chez les Français et Françaises. Ou peut-être que ce sont les heures de courses au supermarché, l’oncle alcoolique ou les petits cousins bruyants qui ont donné envie de s'échapper quelques instants.

Slate.fr

Newsletters

Augmenter les congés paternité donnerait-il moins envie de faire des enfants?

Augmenter les congés paternité donnerait-il moins envie de faire des enfants?

La situation espagnole pose la question.

Les parents ne devraient pas se sentir obligés de jouer avec leurs enfants

Les parents ne devraient pas se sentir obligés de jouer avec leurs enfants

La société nous somme de «jouer à faire semblant» avec nos enfants. Pourtant ce n'est pas la seule manière de s'amuser avec sa progéniture.

Si je deviens alcoolique, ce sera à cause de Parcoursup

Si je deviens alcoolique, ce sera à cause de Parcoursup

Abracadabra, fermez les yeux et faites dix vœux.

Newsletters