Société / Monde

Le Japon ne veut plus de personnes âgées au volant

Temps de lecture : 2 min

Elles commettent trop d'accidents.

Difficile de ne pas prendre la voiture dans les zones rurales mal desservies | Juniper Photon via Unsplash CC License by
Difficile de ne pas prendre la voiture dans les zones rurales mal desservies | Juniper Photon via Unsplash CC License by

Vous l’avez peut-être vue passer sur votre fil Twitter: une vidéo d’une conductrice japonaise, visiblement agée, seule au volant, roulant à toute vitesse sur un trottoir. On peut y entendre les personnes qui filment mi-amusées, mi-effrayées, rire et hurler «Grand-mère, grand-mère».

Si la vidéo est amusante, le comportement de la conductrice reste très dangereux et se trouver être symptomatique d’un réel problème: la police japonaise estime que les personnes âgées sont responsables de 12.9% des accidents de la route mortels sur l’archipel. Soit, tout de même, 7,7 accidents pour 100.000 personnes détentrices d’un permis de conduire de plus de 75 ans. Plus du double des statistiques des plus jeunes.

Retrait volontaire du permis de conduire

Pour lutter contre ce phénomène, le gouvernement a demandé aux personnes les plus âgées de rendre volontairement leurs permis. Depuis mars 2017, elles doivent passer un test à chaque renouvellement de permis, tous les trois ans, ou après chaque infraction. Le test est une occasion de le rendre volontairement si des signes avant-coureurs de démence apparaissent. Ainsi, 423.000 personnes ont renoncé à leur permis de conduire depuis la fin 2017 –un record–, ce qui a entraîné une baisse du nombre d’accidents, mais de seulement 0.6% par rapport à l’année précédente.

Le problème est qu'au Japon, il est quasi impossible de se passer de voiture, surtout dans les zones rurales mal desservies par les transports en commun. Et la situation n’est pas près d’être réglée puisque la population est de plus en plus vieillissante et que le pays connait une pénurie de chauffeurs de bus.

Newsletters

La police de Minneapolis avait déjà rendu inconscientes plusieurs personnes avec la prise qui a tué George Floyd

La police de Minneapolis avait déjà rendu inconscientes plusieurs personnes avec la prise qui a tué George Floyd

Cette technique dangereuse consiste à utiliser son bras ou sa jambe pour comprimer le cou d'un·e suspect·e.

Emprisonné à tort pour espionnage, un pigeon pakistanais est libéré en Inde

Emprisonné à tort pour espionnage, un pigeon pakistanais est libéré en Inde

Il appartient en fait à un pécheur adepte de la course de pigeons.

Anna Jarvis, l'inventrice malheureuse de la fête des mères

Anna Jarvis, l'inventrice malheureuse de la fête des mères

L'usage commercial qui a été fait de sa création a toujours fortement déplu à la militante américaine.

Newsletters