Life

Le football reste profondément homophobe

Slate.fr, mis à jour le 10.02.2010 à 20 h 02

Quand sera-t-il possible pour un footballeur de faire son coming out? C'est la question que pose le Guardian dans un long article consacré à l'homophobie dans le football anglais. Sur plus de 4.000 footballeurs professionnels dans le pays, aucun n'est ouvertement homosexuel.

Berceau du football, l'Angleterre reste marquée par l'histoire de Justin Fashanu, le premier joueur noir à valoir un million de livres dans le pays. Premier et jusqu'ici seul joueur anglais à avoir publiquement révélé son homosexualité, Fashanu a connu les moqueries et le rejet de ses propres coéquipiers et de son entraîneur dans le club de Nottingham Forest avant de se suicider en 1998.

La FA, la fédération anglaise, vient d'annuler la sortie d'un clip de campagne fort contre l'homophobie dans les stades, prétextant devoir mener de nouvelles consultations sur le sujet. En attendant, les stades résonnent toujours au son de chants homophobes, et les blagues du même genre continuent à fleurir dans les vestiaires. Selon l'association Stonewall, le football est loin derrière d'autres professions historiquement machos, comme l'armée ou la banque: «Nous envoyons des soldats ouvertement gays et lesbiennes se battre en Afghanistan, mais on ne peut pas envoyer des gens ouvertement gay défendre nos couleurs à la Coupe du monde.»

Heureusement, les coming out de sportifs ne finissent pas tous en tragédie. Gareth Thomas, joueur le plus capé de l'histoire du rugby gallois et ancien capitaine des Lions, avait fait en décembre dernier son «coming out» dans un entretien au quotidien britannique Daily Mail, un cas très rare pour un sportif en activité. «C'est très difficile pour moi d'être le premier joueur de rugby international à briser le tabou», avait expliqué Gareth Thomas, 100 sélections, dont 14 comme capitaine sous le maillot du pays de Galles. Il avait été soutenu par ses coéquipiers et plus largement par le monde du rugby.

Les grands sportifs encore activité ayant annoncé publiquement leur homosexualité se comptent sur les doigts de la main. Parmi eux, les joueuses de tennis Martina Navratilova, Amélie Mauresmo et le plongeur américain Greg Louganis.

[Lire l'article complet sur guardian.co.uk]

A LIRE AUSSI: Homophobie, nouveaux cas d'école

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de une: Enfant jouant au foot à Lobito, en Angola, Janvier 2010. REUTERS/Amr Abdallah Dalsh.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte