Tech & internet / Culture

Recruter son groupe de musique sur Tinder, une idée qui matche

Temps de lecture : 2 min

Ce fut en tout cas le pari osé (et réussi) de la chanteuse Miya Folick.

La chanteuse Miya Folick lors d'un concert à Philadelphie, le 3 septembre 2016 | Lisa Lake / Getty Images North America / AFP
La chanteuse Miya Folick lors d'un concert à Philadelphie, le 3 septembre 2016 | Lisa Lake / Getty Images North America / AFP

Que faire quand vous êtes une chanteuse et que vous ne savez pas comment vous y prendre pour recruter des musiciennes ou des musiciens pour vous accompagner sur scène? La chanteuse pop Miya Folick, basée à Los Angeles, s'est dit que les petites annonces version papier étaient vraiment trop démodées, et qu'il y avait sans doute des façons plus efficaces de toucher l'ensemble de la sphère musicale de sa ville.

La chanteuse, dont le premier album Premonitions est sorti en octobre dernier, s'est confiée à Mark Savage, journaliste à la BBC, et lui a raconté comment elle avait procédé pour lancer un appel à candidatures. C'est par l'appli de rencontres Tinder qu'elle a décidé de passer. Un choix datant d'il y a trois ans, et qu'elle ne regrette pas une seconde.

«Je cherche un groupe»

«Sur Tinder, on peut se faire un profil et raconter absolument tout ce qu'on veut», explique la chanteuse. «J'ai réalisé que la plupart des habitantes et habitants de LA étaient sur Tinder, et que parmi ces gens, il y avait probablement beaucoup de musiciennes et de musiciens. J'ai donc créé un profil disant "je cherche un groupe", avec un lien pointant vers mon compte Instagram.»

La méthode n'a pas tardé à fonctionner, puisque le bassiste actuel de la chanteuse l'a rapidement contactée. Et c'est ainsi que, de fil en aiguille, le groupe avec lequel elle a construit l'album Premonitions et le single Stop Talking a fini par voir le jour.

Peut-on conseiller de prolonger la méthode et de détourner l'usage premier de Tinder afin de s'en servir dans d'autres buts? Pourquoi pas, mais avec prudence, de nombreux hommes présents sur l'application ayant tendance à s'y comporter comme des prédateurs venus pour se procurer juste un peu de chair fraîche. Miya Folick a donc sans doute eu un peu de chance, même si on ne doute pas de son aptitude à trier les vrais musiciens sincères des types prêts à tout pour rencontrer des femmes.

Newsletters

De la Bretagne à la Savoie, Instagram est la terre promise des mèmes régionaux

De la Bretagne à la Savoie, Instagram est la terre promise des mèmes régionaux

Le meilleur repaire des blagues entre patelins n'est plus le PMU, mais Instagram. Les mèmes régionaux y fleurissent et donnent aux querelles de clochers un côté cool.

Le safari aux influenceurs à Webedia commence à les agacer

Le safari aux influenceurs à Webedia commence à les agacer

Attendus quotidiennement devant chez eux ou leurs studios par des fans toujours plus jeunes, les nouvelles stars de YouTube sortent du silence pour évoquer un phénomène largement amplifié par les réseaux sociaux.

Clubhouse va-t-il bouleverser les règles de l'influence?

Clubhouse va-t-il bouleverser les règles de l'influence?

Personnalités politiques, marques et médias tentent de s'installer sur ce réseau social, non sans difficultés. Exit l'image et les faux-semblants, ici tout se veut authentique.

Podcasts Grands Formats Séries
Newsletters