Monde

Un Japonais chante «Imagine» dans la forêt d’Aokigahara pour empêcher ses compatriotes de se suicider

Temps de lecture : 2 min

Il espère que ses chants contrent la célébrité morbide du bois.

Kyochi Watanabe joue de la guitare à l'entrée de la forêt. Behrouz Mehri / AFP
Kyochi Watanabe joue de la guitare à l'entrée de la forêt. Behrouz Mehri / AFP

La notoriété de la forêt d’Aokigahara commence dès 1959. Une nouvelle de la littérature policière y raconte une romance interdite qui finit en suicide commun. Depuis, ces bois qui s’appellent en VO «la mer des arbres» accueillent des dizaines de candidats au trépas. Dont Logan Paul, un YouTuber controversé qui s’est filmé dans la forêt et se moquant face à un suicidé. Mais au milieu de tout cela, il y a Kyochi Watanabe. Ce Japonais de 60 ans mène depuis huit ans une bataille pour tenter de raisonner les funestes visiteurs et tente de les arracher de leurs angoisses via la musique, raconte The Independent.

Ce dernier est né non loin de la forêt et a passé une grande partie de sa vie autour. Il vit désormais dans une cabane à l’orée d’Aokigahara et, lorsque la nuit arrive, il allume ses enceintes et fait retentir du rock et du hip-hop.

Et parfois, il prend lui-même le médiator pour chanter «Imagine» de John Lennon. C’est toujours cette chanson qu’il clame en première, car les paroles montrent qu’il «n’y a pas de différence entre les gens», explique-t-il et se dit persuadé que cette pensée peut aider ceux que le désespoir a envahis, détaille RTL Info.

Plusieurs fois, il est intervenu directement. Il raconte même avoir convaincu un homme originaire d’Osaka de ne pas mettre fin à ses jours. «Il est rentré chez lui et continue de m'envoyer des messages sur Facebook», indique-t-il.

Pour ce sexagénaire, c’est devenu une mission. «Je suis né ici et je dois protéger ces lieux. J’en suis le gardien. Il me semble que c’est mon devoir», conclut-il.

Newsletters

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 28 novembre au 4 décembre 2020

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 28 novembre au 4 décembre 2020

Conflit au Tigré, autorisation au Royaume-Uni du vaccin Pfizer-BioNTech contre le Covid-19 et transfert de réfugiés rohingyas sur une île potentiellement inondable du Bangladesh... La semaine du 28 novembre au 4 décembre 2020 en images.

Un mystérieux monolithe californien détruit par des jeunes d'extrême droite

Un mystérieux monolithe californien détruit par des jeunes d'extrême droite

Après l'avoir saccagé, les individus ont remplacé l'obélisque par une croix en bois.

Le Royaume-Uni, premier pays européen à interdire l'exportation d'animaux vivants

Le Royaume-Uni, premier pays européen à interdire l'exportation d'animaux vivants

La nouvelle loi permettra aux Britanniques de s'affirmer en tant que leaders mondiaux en matière de bien-être animal.

Newsletters