Life

Le cannabis, contraceptif masculin de demain

Slate.fr, mis à jour le 10.02.2010 à 16 h 59

Le cannabis, en provoquant une activation prématurée des spermatozoïdes, pourrait bien devenir la base d'un contraceptif masculin efficace. Explication.

Pour nager avec efficacité vers l'ovule et pénétrer sa membrane externe, les spermatozoïdes doivent être «activés». C'est le milieu alcalin de l'utérus féminin qui serait à l'origine de cette activation, en provoquant un largage de protons de la part des spermatozoïdes. Ceux-ci, venus du milieu acide des testicules, voient alors leur agilité décuplée. Deux chercheurs américains, Yuriy V. Kirichok et Betsy Navarro avaient découvert ce phénomène en 2006 et l'avaient identifié comme une piste intéressante pour le développement d'un contraceptif masculin.

Mais Kirichok, de l'université de Californie, a récemment fait une découverte plus intéressante encore: une substance diffusée par la membrane des ovules, l'endocannabinoïde, déclenche aussi cette activation. Or l'endocannabinoïde, au nom évocateur, est une substance cousine du THC, la substance active du cannabis. Celui-ci peut donc jouer le rôle «d'activateur» du sperme, ce qui en fait paradoxalement un candidat contraceptif de choix: il permettrait d'activer prématurément les spermatozoïdes, qui arriveraient alors «épuisés» à leur destination finale... Cette propriété pourrait être utilisée pour la mise au point d'une pommade contraceptive.

[Lire le dossier complet sur Cell]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de une: Cannabis par Adrian Miller via Flickr

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte