Monde

Une juge met fin à l'interdiction du nunchaku à New York

Temps de lecture : 2 min

La possession de nunchaku avait été interdite dans les années 1970, quand la popularité des films de kung-fu avait fait craindre une épidémie de violence.

Démonstration de nunchaku | Philippe Leroyer via Flickr CC License by
Démonstration de nunchaku | Philippe Leroyer via Flickr CC License by

Cela fait dix-huit ans que James Maloney, un New-Yorkais passionné d'arts martiaux, se bat pour que son État revienne sur une loi anti-nunchaku particulièrement draconienne. En 2000, Maloney, qui est avocat et professeur de droit maritime, a été inculpé pour possession illégale de nunchaku à domicile, et après un long processus judiciaire, une juge vient finalement de lui donner raison.

Pamela Chen, qui est juge au tribunal fédéral de Brooklyn, a en effet décrété que l'interdiction de la possession et du transport de nunchakus était anticonstitutionnelle, car contraire au deuxième amendement de la Constitution américaine, qui légalise le port d'armes à feu.

À New York, l'interdiction de nunchakus avait été mise en place en 1974, alors que les films de Bruce Lee étaient particulièrenent populaires. À l'époque, le procureur de New York avait écrit une lettre sur les dangers de cette arme: «En conséquence de la récente popularité des films et des spectacles de kung-fu, plusieurs cercles de jeunes qui vivent dans notre État utilisent ces armes. Or le nunchaku peut tuer...»

Les législateurs avaient décidé que même les professeurs de karaté ne devraient pas avoir le droit de stocker leurs nunchakus dans des coffres sécurisés.

Maloney, qui voulait enseigner des techniques de nunchakus à ses deux fils, était furieux de ces restrictions. «Comment un État peut-il interdire toute possession d'une arme avec une longue tradition au sein des arts martiaux et qui a une utilité récréative, thérapeutique et de self defense», a-t-il demandé.

La décision du juge Chen est allée dans le même sens: «Les nunchakus sont utilisés comme armes défensives depuis des siècles, ce qui suggère fortement que leur possession, comme celle des armes à feu, est protégée par le deuxième amendement.»

À la suite de cette décision, le Massachusetts, la Californie et l'Arizona sont désormais les seuls États américains à avoir des interdictions strictes des nunchakus.

Cette victoire juridique a été rendue possible par une décision de la Cour suprême de 2010, selon laquelle le deuxième amendement ne peut pas être limité par les États, une décision qui avait ensuite permis à la NRA, le lobby des armes, de faire de nombreux procès contre la régulation du port des armes à feu au niveau des États.

Slate.fr

Newsletters

Le ministre de l'Intérieur Sérgio Moro n'est plus le sauveur du Brésil

Le ministre de l'Intérieur Sérgio Moro n'est plus le sauveur du Brésil

L'ancien juge aurait interféré dans une enquête pour que l'ancien président Lula ne puisse pas se représenter en 2018.

Ces évangéliques qui parlent à l'oreille de Trump

Ces évangéliques qui parlent à l'oreille de Trump

Les chrétiens évangéliques guident la politique étrangère américaine.

L'Arctique, champ de bataille entre Chine, Russie et États-Unis

L'Arctique, champ de bataille entre Chine, Russie et États-Unis

Depuis la fin de la Guerre froide, le Pôle Nord a été relativement protégé des tensions internationales. Mais le gouvernement américain risque de rompre ce fragile équilibre.

Newsletters