Monde

Un prisonnier se trompe d'adresse en envoyant son plan d'évasion à ses complices

Temps de lecture : 2 min

Sa tentative d'évasion a échoué.

Encore raté pour ce prisonnier. | Mitch Lensink via Unsplash CC License by
Encore raté pour ce prisonnier. | Mitch Lensink via Unsplash CC License by

Le centre de détention de la petite ville de Graham en Caroline du Nord, aux États-Unis, a failli être le théâtre d'une évasion spectaculaire. Sean Damion Castorina, un détenu âgé de 43 ans, est soupçonné d'avoir conspiré avec deux autres hommes pour faire exploser un mur du centre, selon Terry Johnson, shérif du comté d'Alamance. Le suspect y est incarcéré pour des faits d'homicide volontaire.

Ses deux complices, Shannon Douglas Gurkin et Dakota Lee Marek, âgés respectivement de 23 et 24 ans, sont d'anciens co-prisonniers du centre. Le bureau du shérif estime que le plan a été fomenté à l'époque où ils étaient détenus. Les trois frères de barreaux s'entendaient grâce à leur attirance commune pour l'anarchie.

«Un anarchiste est une personne qui croit à une organisation sociale sans gouvernement ou lois. Je pense que ces individus étaient des adeptes de Castorina», a expliqué Terry Johnson. Sean Damion Castorina avait ordonné aux deux jeunes hommes de quitter le pays après l'avoir fait évader.

Récemment libérés, après des peines pour possession de drogues pour l'un et d'entrée par effraction pour l'autre, ils étaient chargés par Castorina de préparer une bombe artisanale ou de la dynamite pour faire voler en éclats le mur sud de la prison. Mais tout ne s'est pas passé comme prévu.

Le diable est dans les détails

Depuis sa cellule, Castorina rédige les instructions pour élaborer son évasion –sa deuxième tentative à titre personnel– mais se trompe d'adresse en les envoyant. La missive atterrit dans la boîte aux lettres d'un résident de Graham. Cet habitant s'est donc retrouvé avec les plans de la prison dans les mains et les consignes pour y percer un trou.

Ce particulier a immédiatement notifié la police, le 6 décembre. Les enquêteurs ont alors recollé les morceaux pour finir par arrêter les trois malfaiteurs. Castorina est accusé de conspiration en vue de commettre un crime, de fabrication, assemblage et stockage d'engins explosifs, et de tentative d'évasion de prison. Ses deux disciples sont accusés d'usage d'engins explosifs.

Terry Johnson a déclaré être «très reconnaissant» envers le citoyen pour avoir fait part de sa trouvaille. Le shérif est soulagé de voir ce projet déjoué. «Nous aurions pu sûrement perdre un détenu, nous aurions pu perdre des employés et nous aurions pu perdre des salariés dans les bâtiments environnants.»

Conclusion: si vous voulez vous évader de prison, ne vous trompez pas d'adresse.

Slate.fr

Newsletters

Brexit, l'impossibilité d'une île

Brexit, l'impossibilité d'une île

Triple éclairage historique, sémantique et littéraire sur l'accord de sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne en mars prochain.

En Inde, deux sœurs se travestissent pour maintenir le business familial

En Inde, deux sœurs se travestissent pour maintenir le business familial

Jyoti et Neha se sont habillées en hommes pendant des années pour aider leur père malade.

Bongo et Bouteflika peuvent-ils réellement gouverner leurs pays?

Bongo et Bouteflika peuvent-ils réellement gouverner leurs pays?

Les enjeux sont de taille pour que des hommes, avec ou sans leur accord formel, soient montrés dans un état physique que tout individu souhaiterait voir réservé au domaine du privé et de l’intime.

Newsletters