Tech & internet / Monde

En Suède, un syndicat utilise un algorithme pour savoir quand s’organiser, négocier ou manifester

Temps de lecture : 2 min

Là-bas, 70% de la population est syndiquée.

Des manifestants lors du 1er mai en Suède à Stockholm. Jonathan Nackstrand / AFP
Des manifestants lors du 1er mai en Suède à Stockholm. Jonathan Nackstrand / AFP

Pour un syndicat, le nombre est roi. Lors des manifestations des syndicats en France, ces derniers et la police se battent autour des chiffres afin de grossir ou maigrir la contestation. Mais en Suède, ce chiffre n’est pas le seul que les organisations souhaitent traiter. Ils cherchent également à développer les masses de données.

Fredrik Söderqvist, un chercheur syndical suédois, s’appuie en effet sur un nouvel algorithme qu’il a mis au point pour améliorer les négociations des syndiqués, raconte Vice News. Pour lui, l'algorithme pourrait aider les organisateurs à anticiper les situations où une entreprise est vulnérable dans les négociations ou susceptible de licencier. Son syndicat, Unionen, qui est le syndicat des cols blancs dans le secteur privé compte environ 650.000 membres. Soit environ 10% de la population suédoise. Dans le pays, le taux de syndiqués atteint les 70%, contre 11% en France.

Söderqvist a mis au point cet algorithme via les appels des membres du syndicat. Toutes les informations sont consignées et donnent une image globale du marché du travail suédois. L’algorithme peut alors établir des prédictions basées sur la façon dont les entreprises ont agi dans le passé et peut anticiper comment un patron va restructurer une entreprise. À terme, Söderqvist espère savoir, en fonction de la croissance économique, quels secteurs commenceront à licencier.

«L’accès à de bonnes informations et à de bonnes analyses a toujours fait partie intégrante du succès d’un syndicat», a déclaré Söderqvist. «Ce qui est intéressant avec notre technologie, c’est qu’elle fournit des informations très détaillées et avancées sur le comportement de l’économie, ce qui nous confère un avantage considérable lorsque nous négocions avec les employeurs.» Le chercheur syndical affirme que si les unions de travailleurs peuvent prendre une longueur d’avance sur la courbe économique, ils seront en mesure d’améliorer les conditions de travail de leurs membres.

«La montée initiale des syndicats [aux 18ème et 19ème siècles] était en partie une réponse aux changements de société provoqués par le changement technologique», a conclu Söderqvist. «Si les syndicats doivent reprendre leur pouvoir, ils doivent accepter les changements en cours, exploiter et expérimenter de nouvelles méthodes pour atteindre leurs objectifs.»

Slate.fr

Newsletters

La Chine humilie ses citoyens endettés via les réseaux sociaux

La Chine humilie ses citoyens endettés via les réseaux sociaux

WeChat et Tiktok sont deux applications et réseaux sociaux très populaires dans le pays.

L'auteur d'un double meurtre trahi par les données GPS de sa montre

L'auteur d'un double meurtre trahi par les données GPS de sa montre

C’était une Garmin Forerunner.

Blâmer les ados pour le temps passé devant leurs écrans n’est pas la solution

Blâmer les ados pour le temps passé devant leurs écrans n’est pas la solution

On ne peut pas attendre des enfants qu'ils aient la capacité innée à résister à des manipulations cognitives aussi finement pensées.

Newsletters