Monde

Le porte-parole de la Maison Blanche se moque de Sarah Palin

Temps de lecture : 2 min

Robert Gibbs, le porte-parole de la Maison Blanche, s'est bien amusé pendant le très sérieux point de presse quotidien de la présidence des Etats-Unis, mardi. Interrogé sur la coopération entre démocrates et républicains au Congrès sur la réforme de la santé, Gibbs a regardé en riant sa main barrée d'écritures noires. Il singeait Sarah Palin, dont tout le monde avait remarqué les antisèches pendant la «tea party» de Nashville.

«Oh j'ai écrit quelques trucs là», a lâché Gibbs en baissant les yeux vers la paume de sa main. «J'ai écrit “oeufs, lait, pain”. J'ai aussi écrit “hope” (espoir) et “change” (changement), au cas où j'oublierais!», a raillé le porte-parole, qui a accompagné Obama pendant toute sa campagne sur ces thèmes. L'ancienne colistière de John McCain, elle, avait écrit des mots clés à ne pas oublier, comme «énergie», «budget» ou «taxes». La petite aide maison de Sarah Palin a provoqué d'autant plus de comentaires qu'elle-même venait de se moquer de Barack Obama et de son goût pour les prompteurs.

Robert Gibbs, décidément inspiré quand il s'agit de Palin, a également commenté l'organisation de la conférence de Nashville, qui lui est apparu comme «une entreprise privée couronnée de succès». Il faisait allusion au cachet de 100.000 dollars qui aurait été perçu par Palin pour participer à la conférence et ce que les participants ont payé pour assister à son discours (entre 349 et 549$).

[Lire l'article complet sur le Washington Post]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Image de une: Sarah Palin en août 2009 via Flickr

Newsletters

La reine Elizabeth II, dernière icône de la monarchie britannique

La reine Elizabeth II, dernière icône de la monarchie britannique

Que ce soit au travers de billets ou d'œuvres d'art, il n'existe que très peu de visages aussi reconnaissables que le sien.

Si la Suède et la Finlande intègrent l'OTAN, la Russie devra lutter contre l'effet domino

Si la Suède et la Finlande intègrent l'OTAN, la Russie devra lutter contre l'effet domino

Après soixante-quinze ans de neutralité pour l'une et plus de deux cents ans pour l'autre, la Finlande et la Suède ont décidé de rejoindre l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord. Cette décision aura de vastes conséquences pour le continent européen.

Le nouveau visage de la mondialisation

Le nouveau visage de la mondialisation

Avec la pandémie de Covid-19 et l'invasion de l'Ukraine, le commerce mondial est profondément perturbé. Faut-il y voir les premiers signes d'une démondialisation que certains appellent de leurs vœux? Ce serait aller un peu vite en besogne.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio