Monde

Le porte-parole de la Maison Blanche se moque de Sarah Palin

Temps de lecture : 2 min

Robert Gibbs, le porte-parole de la Maison Blanche, s'est bien amusé pendant le très sérieux point de presse quotidien de la présidence des Etats-Unis, mardi. Interrogé sur la coopération entre démocrates et républicains au Congrès sur la réforme de la santé, Gibbs a regardé en riant sa main barrée d'écritures noires. Il singeait Sarah Palin, dont tout le monde avait remarqué les antisèches pendant la «tea party» de Nashville.

«Oh j'ai écrit quelques trucs là», a lâché Gibbs en baissant les yeux vers la paume de sa main. «J'ai écrit “oeufs, lait, pain”. J'ai aussi écrit “hope” (espoir) et “change” (changement), au cas où j'oublierais!», a raillé le porte-parole, qui a accompagné Obama pendant toute sa campagne sur ces thèmes. L'ancienne colistière de John McCain, elle, avait écrit des mots clés à ne pas oublier, comme «énergie», «budget» ou «taxes». La petite aide maison de Sarah Palin a provoqué d'autant plus de comentaires qu'elle-même venait de se moquer de Barack Obama et de son goût pour les prompteurs.

Robert Gibbs, décidément inspiré quand il s'agit de Palin, a également commenté l'organisation de la conférence de Nashville, qui lui est apparu comme «une entreprise privée couronnée de succès». Il faisait allusion au cachet de 100.000 dollars qui aurait été perçu par Palin pour participer à la conférence et ce que les participants ont payé pour assister à son discours (entre 349 et 549$).

[Lire l'article complet sur le Washington Post]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de une: Sarah Palin en août 2009 via Flickr

Newsletters

Trump ne disparaît pas aujourd'hui: il est là depuis des siècles

Trump ne disparaît pas aujourd'hui: il est là depuis des siècles

Il faudra bien plus qu'une élection pour démanteler le système dont il est l'émanation.

Aux États-Unis et au Canada, les caméras-piétons sur les policiers ont des effets plutôt positifs

Aux États-Unis et au Canada, les caméras-piétons sur les policiers ont des effets plutôt positifs

Les policiers français seront bientôt équipés à grande échelle pour filmer leurs interventions. Une pratique déjà mise en œuvre outre-Atlantique depuis plusieurs années.

Le retrait militaire au Sahel, un débat qui échappe aux parlementaires

Le retrait militaire au Sahel, un débat qui échappe aux parlementaires

Alors que la situation sur le terrain reste particulièrement critique, le sujet peine à émerger en France.

Newsletters