Tech & internet

Facebook n'est plus le meilleur endroit où travailler aux États-Unis

Temps de lecture : 2 min

Ancien n°1, le réseau social dégringole au classement.

Facebook cède sa place comme l'entreprise numéro 1 où il fait bon travailler. | Thought Catalog via Unsplash CC License by
Facebook cède sa place comme l'entreprise numéro 1 où il fait bon travailler. | Thought Catalog via Unsplash CC License by

Dans son classement annuel, le site de notation Glassdoor affiche une chute au classement du plus célèbre réseau social du monde. Tenant du titre en 2018, Facebook se trouve maintenant 7e pour l'année 2019. Avec une note de 4,5 sur 5, l'écart est mince avec le premier à 4,6.

Mais la différence se situe dans les commentaires des différents critères retenus par le site. L'anxiété au travail et l'équilibre entre vie privée et vie professionnelle reviennent souvent dans les arguments cités dans les témoignages. L'un d'entre eux va même encore plus loin: «Avoir Facebook sur son CV n'est plus un avantage, cela peut même se retourner contre vous».

Glassdoor juge diverses catégories comme l'équipe dirigeante, la grille salariale ou la qualité de l'environnement de travail. Facebook devance Google positionné en huitième place. La marque au pouce en l'air est précédé par LinkedIn, Boston Consulting Group, Procore Technologies, In-N-Out Burger, Zoom Video Communications. Le grand vainqueur est Bain & Company, un cabinet de conseil en stratégie et management.

Scandales en série

Ce constat négatif survient après une année 2018 marquée par plusieurs scandales. Le site a vu fuiter des données provenant d'au moins quatre-vingt-sept millions de comptes, utilisées par Cambridge Analytica, une société de marketing politique, dans le cadre de la campagne présidentielle de Donald Trump. Le PDG Mark Zuckerberg a dû s'expliquer sur ces révélations devant le Congrès américain. En septembre dernier, une faille de sécurité a exposé les données personnelles d'environ vingt-neuf millions d'internautes.

Cette accumulation de problèmes a entamé la confiance du public envers le géant américain et le capital sympathie qu'il avait forgé. Les chiffres de fréquentation en baisse chez les jeunes viennent ajouter encore de la matière au pétrin dans lequel Facebook s'est enlisé cette année.

Newsletters

Un jeu vidéo où il faut venir en aide à Adolf Hitler fait scandale

Un jeu vidéo où il faut venir en aide à Adolf Hitler fait scandale

Le jeu «Heal Hitler» met le joueur dans la position du psychologue du leader nazi.

Une appli météo vous alerte lorsque les températures peuvent vous faire mourir de chaud

Une appli météo vous alerte lorsque les températures peuvent vous faire mourir de chaud

Cette fonctionnalité est loin d'être stupide et peut donner des avertissements précieux.

Pour les plus de 60 ans, le contact virtuel est parfois pire que l'absence de contact

Pour les plus de 60 ans, le contact virtuel est parfois pire que l'absence de contact

Paradoxalement, les appels vidéo pendant les confinements ont pu faire augmenter le sentiment de solitude.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio