Monde

Les incendies de Californie ont entraîné des émissions de carbone record

Temps de lecture : 2 min

15% des émissions totales de la Californie cette année.

Un feu de foret près de Big Bend, en Californie le 10 Novembre | Josh Edelson / AFP
Un feu de foret près de Big Bend, en Californie le 10 Novembre | Josh Edelson / AFP

La Californie a connu en 2018 les incendies les plus importants de son histoire. Les statistiques du département de protection incendie de l'État indiquent que depuis le 1er janvier, 6.228 incendies se sont déclarés et ont consumé plus de 354.000 hectares. Ils ont tué des centaines de personnes, ravagés des milliers de bâtiments et coûté des milliards de dollars pour être éteints.

Quoi qu’en pense Donald Trump, le réchauffement climatique est l’une des causes principales de ces feux dévastateurs. Le climat plus chaud rend la végétation plus sèche et prête à s’enflammer à la moindre étincelle.

En plus d’être favorisés par le réchauffement climatique, les incendies de cette ampleur l’alimentent à leur tour. L’USGS, une agence gouvernementale d’études géologiques, a calculé que les feux californiens de 2018 ont libéré l’équivalent de soixante-huit millions de tonnes de dioxyde de carbone. Un volume à peu près équivalent à celui nécessaire pour produire l’électricité de toute la Californie pendant un an. Une catastrophe écologique et sanitaire.

Année record

«Les émissions de carbone ont été incroyablement hautes en 2018, on assiste probablement à un record d’émissions causées par des feux de forêt en une seule année», précise Daniel Swain, un scientifique de l’université de Californie, à Los Angeles.

Les incendies sont tout de même loins d’être la principale source de gaz à effet de serre. Les voitures et les transports en général en sont à eux seuls responsables à 40%. Ils ont tout de même produit 15% de ce que l’État émet en un an.

Le réchauffement climatique n’est toutefois pas la seule cause de ces feux meurtriers. La forêt est de plus en plus grignotée par des habitations, agrandissant l’«interface urbain-sauvage» qui est un terrain propice aux risques d’incendie. Et augmentant du même coup le nombre de victimes à chaque départ de feu.

Newsletters

Renvoyer les demandeurs d'asile chez eux est une erreur

Renvoyer les demandeurs d'asile chez eux est une erreur

Rapatrier les réfugiés dans des pays dangereux contrevient au droit international et alimente les conflits, l'instabilité et les crises. Il existe de meilleures alternatives.

En Iran, les balles qui tuent les protestataires sont facturées à leurs proches

En Iran, les balles qui tuent les protestataires sont facturées à leurs proches

Selon des témoignages recueillis par Amnesty International, des officiels ont demandé à certaines familles de donner de l'argent pour obtenir la dépouille des personnes tuées.

Pourquoi les malheurs du prince Andrew fascinent l'Amérique

Pourquoi les malheurs du prince Andrew fascinent l'Amérique

Trempé dans les affaires de Jeffrey Epstein, le prince Andrew a démissionné de ses fonctions royales. Hypocrisie ou déontologie, au moins la Couronne marque-t-elle le coup.

Newsletters