Société

«Il allait voir une “professionnelle” avant que l'on soit ensemble quand il était seul»

Temps de lecture : 4 min

[C'est compliqué] Cette semaine, Lucile conseille E., une femme qui vient de découvrir les mensonges répétés de son copain.

«Durant les deux premières années de notre relation, il ne s'est rien passé sexuellement.» | Yuris Alhumaydy via Unsplash License by
«Durant les deux premières années de notre relation, il ne s'est rien passé sexuellement.» | Yuris Alhumaydy via Unsplash License by

«C’est compliqué» est une sorte de courrier du cœur moderne dans lequel vous racontez vos histoires –dans toute leur complexité– et où une chroniqueuse vous répond. Cette chroniqueuse, c’est Lucile Bellan. Elle est journaliste: ni psy, ni médecin, ni gourou. Elle avait simplement envie de parler de vos problèmes. Si vous voulez lui envoyer vos histoires, vous pouvez écrire à cette adresse: [email protected]

Vous pouvez aussi laisser votre message sur notre boîte vocale en appelant au 07 61 76 74 01 ou par Whatsapp au même numéro. Lucile vous répondra prochainement dans «C'est compliqué, le podcast», dont vous pouvez retrouver les épisodes ici.

Et pour retrouver les chroniques précédentes, c’est par là.

Chère Lucile,

Cela va faire trois ans que je suis en couple avec mon copain. Nous avons une certaine complicité, une même vision de la vie. Nos familles et amis nous trouvent même plus épanouis depuis que nous sommes ensemble.

Cependant, durant les deux premières années de notre relation, il ne s'est rien passé sexuellement. J'ai essayé à de maintes reprises de parler avec lui, il me disait toujours qu'il avait peur de ne pas être à la hauteur, de ne pas me satisfaire. J'ai mis un ultimatum au bout deux ans, et nous avons commencé à avoir des rapports (plutôt satisfaisants pour ma part, je n'ai jamais vraiment réussi à savoir pour lui). Suite à des soucis de santé et à son travail, il a fait une dépression et j'ai été là pour le soutenir.

Bref, il y a quelques temps de ça, je sentais qu'il n'allait pas très bien, mais il ne voulait pas me parler. J'ai donc fait quelque chose de mal, fouiller dans son téléphone. Il avait tenté à plusieurs reprises de contacter une «professionnelle». Je lui ai demandé des explications, il n'a pas su trop quoi me dire. Le travail, sa santé, nos projets de bébé le stressaient, il s'est tourné vers quelque chose de facile. J'ai passé l'éponge tant bien que mal.

N'ayant pas totalement confiance en lui, j'ai continué à regarder son téléphone. Trois mois après, je découvre cette fois dans son portable professionnel qu'il l'a recontactée un soir où il savait que je n'étais pas à la maison. Il m'assure qu'il ne va pas plus loin que des messages, mais ne peut toujours pas me donner d'explication par rapport à ça. Il allait la voir avant que l'on soit ensemble quand il était seul.

Je ne sais pas si je dois tenter une troisième chance face à ses explications. Je lui ai proposé d'aller consulter quelqu'un ensemble ou séparément mais je ne sais pas ce que cela donnera. J'ai beau toujours l'aimer de tout mon cœur et vouloir le croire sincère, je ne sais pas ce que je dois faire.

E.

Chère E.,

Le problème en soi dans un couple, ce n’est pas le sexe, l’absence de sexe ou encore les pratiques, tant que tout ça est consensuel. Le problème, c’est la dissimulation. Je suis moi-même du genre à pouvoir plus ou moins tout encaisser. Je me vante d’avoir une grande ouverture d’esprit et de pouvoir accepter tous les désirs et fantasmes de mes compagnons, en notifiant à chaque fois mon envie ou pas d’y participer.

Ce que je ne supporte pas, c’est de découvrir les choses par moi-même. Et ça m’est déjà arrivé. Cacher des choses, si cela n’a pas été négocié avant, c’est un coup de canif dans le contrat du couple. L’honnêteté est pour moi une valeur capitale. Je ne vois juste pas l’intérêt dans la vie de partager autant de temps et de responsabilités avec quelqu’un qui n’accepte pas d’être honnête. Mais ce que j’ai appris en connaissant le même genre de mésaventure que vous, c’est que la dissimulation est moins une preuve de trahison volontaire que de honte.

C’est moins de moi que mon compagnon se cachait, que de faire face à un miroir. Dire à voix haute ce dont il avait eu envie, assumer son désir lui était insupportable. Et même face à mes larmes d’incompréhension, il trouvait absurde son comportement d’enfant. On apprend tous et toutes de nos erreurs.

Ce que votre compagnon doit apprendre là c’est qu’il doit vous parler, qu’il doit mériter à nouveau votre confiance. Peut-être que pour cela, il doit comprendre que votre présence n’est pas garantie pour la vie, encore moins si vous avez le sentiment de vivre avec un inconnu. Et je sais que c’est dur de parler. Mais c’est une épreuve à laquelle il doit se soumettre pour s’amender. S'il cache derrière ces gestes un malaise personnel plus profond, il peut en effet consulter un ou une sexologue. Il n’y a pas de honte à avoir. Nous avons chacun et chacune notre histoire. Apprendre à vivre avec, et apprendre à vivre avec à deux fait partie de la vie.

Votre compagnon n’est pas un enfant, donc je ne vous conseille pas de pratiquer le «à trois, si tu n’as pas arrêté, tu es puni». C’est à vous de décider si vous voulez l’accompagner sur ce chemin d’acceptation de lui et de soin pour son malaise. Quand j’ai été à votre place, j’ai décidé de pardonner et j’ai demandé des engagements pour ne plus me retrouver dans cette situation où j’avais le sentiment d’être en tort alors que ma confiance avait été trompée.

Vous n’êtes pas obligée de pardonner. Mais je pense que nous avons tous et toutes nos défauts, notre histoire, nos traumatismes, notre noirceur même, et que l’accepter et le partager avec l’autre c’est une étape loin d’être facile. Dans le fond, votre compagnon, vous le connaissez désormais un peu mieux. Est-ce que cela a ébranlé vos sentiments? Alors vous savez au fond de vous que vous pouvez accompagner son chemin et l’aider à mieux comprendre son histoire. C’est une preuve d’amour aussi.

Lucile Bellan Journaliste

Newsletters

L'avenir des villes est sous nos pieds

L'avenir des villes est sous nos pieds

La crise climatique va rendre des villes entières inhabitables, il est temps de descendre sous terre.

Faire preuve de gentillesse rallongerait votre espérance de vie

Faire preuve de gentillesse rallongerait votre espérance de vie

Une raison de plus de répandre le bien autour de vous dans ce monde de brutes.

Mentalisme, voyance et charlatans, où est l'arnaque?

Mentalisme, voyance et charlatans, où est l'arnaque?

Les mentalistes lisent dans vos pensées, devinent votre code de carte bleue, et sont parfois capables de tordre des cuillères par la force de l'esprit. Mais les techniques de ces magicien·nes peuvent aussi être utilisées par des charlatans, qui...

Newsletters