France

Des wagons pour les femmes en Ile-de-France?

Slate.fr, mis à jour le 08.02.2010 à 17 h 24

Bruno Beschizza, tête de liste UMP en Seine-Saint-Denis, s'est dit favorable à la mise en place de wagons réservés en priorité aux femmes seules le soir dans les transports en Ile-de-France, selon l'AFP qui retranscrit une interview sur France Bleu. Le candidat UMP, par ailleurs commandant de police, est ensuite revenu en partie sur cette déclaration.

Sur les ondes de France Bleu, Beschizza aurait déclaré que «dans les transports, systématiquement le soir (il fallait) faire en sorte que les femmes seules aient un accès privilégié dans le premier wagon, qu'il soit sur-vidéoprotégé, pour que les gens se sentent en sécurité», selon les propos rapportés par l'AFP.

Mais le candidat UMP a démenti sur Rue89 vouloir créer des wagons exclusivement pour les femmes:

On m'a mal compris… ce wagon ne serait pas «réservé» aux femmes, mais à toutes les personnes qui veulent être protégées. Pour moi, la femme est l'exemple de la personne la plus vulnérable, mais elles n'ont pas l'exclusivité de la vulnérabilité. Un ado de 15 ans, qui a peur, pourrait aussi y accéder…

Des propos certes atténués, mais qui ne devraient pas manquer de créer la polémique. D'autant que Bruno Beschizza reconnaît ne pas en avoir parlé avec la RATP avant de faire cette proposition iconoclaste.

Avant ces propos, Bruno Beschizza faisait déjà parler de lui pour ses deux casquettes: secrétaire général du syndicat de police Synergie officiers et candidat aux régionales. Le Monde lui consacre un long article dans son édition du 9 février.

Très apprécié de Nicolas Sarkozy, le commandant de police est pourtant un novice en politique. Ce qui lui a valu d'être directement chaperonné par la tête de liste du parti majoritaire en Ile-de-France, Valérie Pécresse, lors d'un débat sur "l'égalité des chances", organisé à Montfermeil, une des communes les plus pauvres de France.

Le Monde explique que le Parti socialiste de Seine-Saint-Denis compte bien attaquer ce candidat, dans un département où les enjeux sécuritaires sont prioritaires.

[Lire l'article complet sur Rue89]

Photo de une: La sortie d'une rame du RER, Reuters

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @slate.fr

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte