Politique

Jordan Bardella, du Rassemblement national: «J'ai eu honte de la réaction du pouvoir»

Temps de lecture : 2 min

Le porte-parole du Rassemblement national partage son sentiment après la manifestation des «gilets jaunes» à Paris ce weekend.

Jordan Bardella le 26 novembre 2018 | Capture d'écran FTVi
Jordan Bardella le 26 novembre 2018 | Capture d'écran FTVi

Jordan Bardella, porte-parole du Rassemblement national, était l'invité de Gilles Bornstein dans l'Instant politique sur France Info. Interrogé sur les «gilets jaunes» et plus particulièrement sur les affrontements qui ont eu lieu ce samedi 24 novembre sur les Champs-Élysées, il a répondu: «Je crois que le gouvernement a laissé volontairement [...] des tensions pour jeter le discrédit sur l'intégralité du mouvement, pour faire passer les “gilets jaunes” pour des casseurs, or les “gilets jaunes” ne sont pas des casseurs».

À la question de Slate portant sur le prix du ticket de métro parisien, Jordan Bardella a répondu –à juste titre– «1,90 euro», mais n'a pas su donner celui du passe Navigo: «Je ne connais pas le prix du passe Navigo, puisque moi, je le prenais il y a quelques années où j'étais étudiant avec la réduction Imagine R». (Sa réponse complète à 5'46).

Slate est partenaire de L'Instant politique, sur la chaîne France info, tous les jours à 11h20

Newsletters

Le Cuba d’hier explique les manifestations d’aujourd’hui

Le Cuba d’hier explique les manifestations d’aujourd’hui

Le 11 juillet 2021, les Cubains descendent dans la rue pour demander la «fin de la dictature», un événement presque inédit dont Jorge Felipe Gonzales décrit les racines. 

Livre Noir, la chaîne YouTube qui fait reluire l'extrême droite

Livre Noir, la chaîne YouTube qui fait reluire l'extrême droite

Lancée en février, elle a déjà réussi quelques jolis coups éditoriaux en interviewant notamment Marion Maréchal et Éric Zemmour. Pas tout à fait un hasard pour une chaîne dont l'un des fondateurs assume un positionnement «de droite». Et plus si affinités.

Washington comprend enfin à quel point les choses pourraient mal tourner en Afghanistan

Washington comprend enfin à quel point les choses pourraient mal tourner en Afghanistan

Le plan d'évacuation des Afghans qui ont travaillé pour les Américains est le bienvenu, mais il ne constitue pas un vote de confiance dans l'avenir du pays.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio