Parents & enfants / Monde

Une fête pour annoncer le sexe d'un bébé a brûlé 20.000 hectares de forêt

Temps de lecture : 2 min

En Arizona, un agent frontalier avait déclenché un incendie en faisant exploser une poudre bleu pour annoncer un garçon.

La «gender reveal party» qui a déclenché le feu. | Capture d'écran via Twitter
La «gender reveal party» qui a déclenché le feu. | Capture d'écran via Twitter

En septembre, un agent frontalier américain a été condamné à payer 220.000 dollars de dommages et intérêt pour avoir accidentellement déclenché un incendie qui avait ravagé 20.000 hectares de forêt en Arizona en 2017. Dennis Dickey avait organisé une «gender reveal party», une fête de dévoilement du sexe de son futur enfant, pendant laquelle il avait tiré au fusil sur une cible qui avait explosé en diffusant une poudre bleu (pour annoncer un garçon).

Plusieurs mois après, le quotidien local Arizona Daily Star a obtenu des images de la fameuse fête, grâce à la loi pour la liberté de l’information (FOIA) qui permet au public américain d'obtenir divers documents et archives administratives. Dans une vidéo de cinquante secondes, on peut donc voir la balle atteindre sa cible –avec les mots «fille» et «garçon» écrits dessus– avant de libérer une poudre bleue qui s'est avérée hautement inflammable.

À la fin, on entend une voix dire: «On remballe tout, on remballe tout». Les personnes filmées avaient été préalablement dissimulées par un rectangle noir, conformément à une loi visant à protéger leur vie privée.

La substance bleue contenait de la tannerite, un explosif qui a déjà causé plusieurs autres feux de forêt dans l'ouest américain. Huit cent pompiers avaient été déployés pour éteindre cet incendie qui avait fini par coûter 8,2 millions de dollars.

Après son procès, Dennis Dickey avait dit: «Je me sens extrêmement mal. C'était probablement un des pires jours de ma vie».

Newsletters

Les césariennes portent-elles ce nom à cause de Jules César?

Les césariennes portent-elles ce nom à cause de Jules César?

Contrairement à la légende urbaine, Jules César n'était pas le premier enfant à naître par césarienne.

Avec la pandémie, leur post-partum a été plus rude

Avec la pandémie, leur post-partum a été plus rude

Après un accouchement, de nombreuses femmes sont touchées par un baby blues, voire par une dépression. Mais qu'en est-il dans ce contexte de pandémie de Covid-19?

Onil, ville espagnole pionnière dans la fabrication de poupées à l'effigie d'enfants trisomiques

Onil, ville espagnole pionnière dans la fabrication de poupées à l'effigie d'enfants trisomiques

La poupée représentant un bébé atteint du syndrome de Down, conçue par la marque Miniland, a été élue «meilleur jouet de l'année» 2020.

Newsletters