Politique / Monde

L’Ukip se déchire sur la nomination de l’activiste d’extrême droite Tommy Robinson

Temps de lecture : 2 min

L’ancien dirigeant de l’English Defence League, conseillera le parti anti-immigration et eurosceptique sur «les gangs de viols et la réforme des prison».

Tommy Robinson encadré par des policiers britanniques lors d'une manifestation «Britain First» à Londres, le 4 avril 2017 | Daniel Leal-Olivas / AFP
Tommy Robinson encadré par des policiers britanniques lors d'une manifestation «Britain First» à Londres, le 4 avril 2017 | Daniel Leal-Olivas / AFP

Vous vous souvenez de Tommy Robinson? Cet ancien dirigeant de l’English Defence League (EDL), un mouvement d’extrême droite, avait été condamné à treize mois de prison pour outrage au tribunal en mai 2018, pour avoir menacé l’équité d’un procès (en résumé). Celui qui s’appelle en réalité Stephen Yaxley-Lennon va désormais conseiller l’Ukip, parti eurosceptique qui a mené la campagne du Brexit, sur «les gangs de viols et la réforme des prisons», rapporte CNN.

Un virage qui rapproche un peu plus le mouvement anglais de l’extrême droite.

Sauf que, techniquement, Tommy Robinson ne peut rejoindre l’Ukip car le parti interdit à toute personne ayant été membre de l’EDL de s’affilier. La décision concernant sa candidature au parti a été reportée au 29 mars, date à laquelle le Royaume-Uni aura quitté l'Union européenne.

Une nomination fortement critiquée par l’ancien dirigeant de l’Ukip et chantre du Brexit, Nigel Farage. «Cela va à l’encontre de tout ce que j’ai fait en tant que chef de parti. Nous allons parler de l’immigration et nous allons parler des formes extrêmes de l’islam. Mais nous le ferons comme un parti non-raciste et non-sectaire. Cette nomination fait un trou dans tout cela», a-t-il déclaré à la BBC.

Gerard Batten, l’actuel leader de l’Ukip, a rejeté les inquiétudes de Farage et des autres députés selon lesquelles l’Ukip devenait un parti islamophobe. «L’islamophobie est un mot inventé... Je n’ai pas une peur irrationnelle de l’Islam, pas plus que Tommy Robinson», a indiqué ce dernier. Au-delà de cette islamophobie, Tommy Robinson a déjà été reconnu coupable d’agression, d’utilisation de drogues et d’outrage à l’ordre public, à une fraude immobilière et à l’utilisation du passeport de quelqu’un d’autre pour se rendre aux États-Unis.

Farage a déclaré qu'il écrirait au comité exécutif national du parti pour demander un vote de censure contre la direction actuelle. «Nous pouvons avoir une dernière tentative pour nous débarrasser de quelqu'un qui, en tant que dirigeant, nous entraîne dans une direction honteuse», a-t-il conclu.

Slate.fr

Newsletters

«Même en prenant perpétuité, je n’aurais jamais le temps d’apprendre tout ce que je veux ici!»

«Même en prenant perpétuité, je n’aurais jamais le temps d’apprendre tout ce que je veux ici!»

Du temps du shah, dans les geôles iraniennes, entre deux séances de torture, les prisonnières et détenus politiques s'en sont remis à la culture.

Le non-renouvellement des élites françaises contribue à leur détestation

Le non-renouvellement des élites françaises contribue à leur détestation

Les défaillances du système français à promouvoir des profils variés aux plus hautes fonctions alimentent un discours anti-élites de plus en plus audible dans la société.

La crise des «gilets jaunes», catalyseur des violences physiques et verbales

La crise des «gilets jaunes», catalyseur des violences physiques et verbales

Depuis trois mois, la France est secouée par un mouvement qui, au fil des semaines, a changé de nature. Il a ouvert les portes au complotisme et à l’antisémitisme.

Newsletters