Sciences

Nous avons une meilleure mémoire des prénoms que des visages

Temps de lecture : 2 min

Le processus neural pour se remémorer un visage ou un nom n'est pas le même.

Non mais attends ça va me revenir | Chuttersnap via Unsplash CC License by
Non mais attends ça va me revenir | Chuttersnap via Unsplash CC License by

Il arrive parfois, et même souvent pour les plus distraits ou distraites d’entre nous, de ne pas arriver à retrouver le nom de quelqu'un, tout en sachant pertinemment que l'on connait son visage. Il est plus rare de ne pas identifier le visage d’une personne que l’on connaît. Cela pousse à penser qu’il est plus difficile de se remémorer le prénom d’une personne que son visage.

Pourtant, une étude menée par l’université de York, en Angleterre, suggère que nous sommes en fait bien meilleurs à nous souvenir des prénoms qu’à nous rappeler les visages. Pour arriver à cette conclusion, des scientifiques ont demandé à un groupe d’étudiants et étudiantes de regarder des photos de personnes qu’ils et elles ne connaissent pas, ainsi que leur prénom. Immédiatement après la phase de mémorisation, les cobayes devaient tenter d’associer les noms et les visages.

Se rappeler et reconnaître

Les résultats sont clairs, les participants et participantes parviennent bien mieux à se souvenir des prénoms que des visages. En moyenne, 73% des visages sont reconnus, et seulement 64% lorsque les portrait représentent la même personne mais sous une lumière différente. Par contre, l’identification des prénoms est réussie à 85%, même en changeant la police de caractère.

Les scientifiques expliquent que si nous pensons instinctivement que les prénoms sont plus difficiles à se remémorer que les visages, c’est parce que nous faisons une confusion entre l’action de «reconnaître» et celle de «se rappeler». Alors que l’exercice que pratique notre cerveau pour l'une ou l'autre est très différent.

Processus différents

Se remémorer un visage est un processus de recognition (reconnaissance), qui est une fonction largement inconsciente du cerveau; une association d’expériences entre le visage en question et le contexte dans lequel on l’a vu.

Pour un prénom, l’expérience est différente. C’est un processus de recall, (se rappeler), c’est-à-dire que le cerveau «rejoue» l’activité neurale du moment où l’on a reçu le stimulus en premier. Ce procédé est plus conscient. Il est possible de se remémorer un nom en y réfléchissant assez, alors que c’est bien plus compliqué pour un visage.

En testant les deux données dans des conditions identiques, sans informations autres que visage/nom, ce dernier est donc effectivement plus simple à se remémorer. Si vous pensez que vous êtes nul en prénom, mais bon en visage, c’est en fait que votre capacité à vous rappeler est moins bonne que votre capacité à reconnaître.

Slate.fr

Newsletters

Les excréments roses des manchots Adélie sont visibles depuis l’espace

Les excréments roses des manchots Adélie sont visibles depuis l’espace

Et cela pourrait bien leur sauver la vie.

Pourquoi se tenir par la main est un truc de couples

Pourquoi se tenir par la main est un truc de couples

Si, à l’âge adulte, seules les amoureuses et amoureux se donnent la main en public, c’est aussi parce que le toucher est culturel.

Sapin de Noël naturel ou artificiel, lequel est le plus écoresponsable?

Sapin de Noël naturel ou artificiel, lequel est le plus écoresponsable?

Si vous n'avez pas prévu de vous trimballer un sapin en plastique pendant 20 ans, prenez-en un naturel.

Newsletters