Santé

Un bureau debout ne vous rendra pas moins sédentaire

Temps de lecture : 2 min

Rester simplement debout mais immobile n’est pas considéré comme un exercice physique.

Rien ne prouve que rester debout est bon pour la santé | Rawpixel via Unsplash CC License by
Rien ne prouve que rester debout est bon pour la santé | Rawpixel via Unsplash CC License by

Les Français et Françaises ne font pas assez d’activité physique. La sédentarité est même un problème de santé publique majeur. L’Organisation mondiale de la santé estime qu’un adulte doit pratiquer au moins 150 minutes d’activité physique modérée par semaine ou 75 minutes d’«activité d’endurance d’intensité soutenue». Et c’est le strict minimum. Pour retirer des «bénéfices supplémentaires», il faut doubler ces durées. D’après un rapport de l’agence Santé publique France, 30% des hommes et 50% des femmes seraient en dessous de ces minimums.

La raison est en partie liée aux métiers que nous exerçons: nombreux sont ceux qui consistent à rester assis devant un écran pendant des heures. Or le manque d’activité physique est le quatrième facteur de maladies non transmissibles –diabète, maladies cardio-vasculaires, etc…

Solution miracle?

Certains constructeurs ont donc décidé de vendre une solution miracle pour régler la situation: le bureau debout. Ce meuble surélevé pour qu’on puisse y travailler sans s’asseoir est vendu avec comme argument, des études qui expliquent que la position assise est néfaste. Certains y voient une solution efficace pour lutter contre la sédentarité.

Le problème est que contrairement à ce qui est sous-entendu, la position debout n’est pas considérée comme de l’exercice physique, même à faible intensité. Linak par exemple, une société qui vend des bureaux qui peuvent s’élever électriquement, liste les désavantages de la position assise. Mais ce qu’elle ne précise pas, c’est que si rester assis trop longtemps est mauvais pour la santé, rien ne prouve qu’être debout soit une meilleure habitude. Une étude portant sur ce type de bureaux (vendus la plupart du temps plusieurs centaines d’euros) n’a trouvé aucun indice suggérant qu’ils dimueraient les risques de maladie cardio-vasculaires.

Le réel problème est que nos modes de vies ne sont que peu compatibles avec une bonne santé. L’exercice physique devrait, dans l’idéal, être naturellement intégré à nos activités quotidiennes. Et si ce n’est pas possible, mieux vaut réellement faire du sport que de rester debout mais immobile.

Newsletters

Difficile de porter un masque pour les personnes atteintes de troubles neuropsychologiques

Difficile de porter un masque pour les personnes atteintes de troubles neuropsychologiques

Objet emblématique de la pandémie de Covid-19, le masque de protection faciale ne va pas sans poser quelques difficultés.

Les trois erreurs qui plombent l'application StopCovid

Les trois erreurs qui plombent l'application StopCovid

Ce projet tout à fait louable s'est écrasé en rase campagne en quelques semaines alors que tous les feux étaient au vert.

Le vaccin contre le Covid-19 sera-t-il obligatoire?

Le vaccin contre le Covid-19 sera-t-il obligatoire?

Si chaque personne peut refuser les soins qui lui sont proposés, l'obligation vaccinale constitue une exception parce qu'elle poursuit un objectif de santé publique.

Newsletters