Tech & internet / Monde

Les conservateurs américains renoncent à lutter contre le porno

Temps de lecture : 2 min

Pas parce qu’ils ont changé d’avis, mais parce que tout le monde en regarde.

En 2017, Pornhub, a été visité 28,5 milliards de fois | Charles Deluvio via Unsplash CC License by
En 2017, Pornhub, a été visité 28,5 milliards de fois | Charles Deluvio via Unsplash CC License by

Il n’y a pas si longtemps, le porno était l’une des marottes des conservateurs aux États-Unis. Dans une longue enquête, Politico raconte que l’événement qui a déclenché la guerre du camp Républicain contre la pornographie a été une interview donnée par Jimmy Carter, à l'époque candidat Démocrate, à Playboy, le magazine érotique de Hugh Hefner.

À partir des années 1970, alors que l’industrie explose, le porno devient une priorité pour les conservateurs et une partie importante de leur bataille culturelle contre les progressistes. Un moyen aussi de plaire à l’Amérique religieuse, une force électorale très importante pour le Parti républicain. En 1987, Ronald Reagan déclare même que «les jours de l’industrie pornographique sont comptés».

Il s’est avéré que les jours du porno n’étaient absolument pas comptés et qu’il est aujourd'hui plus populaire que jamais. Grâce à l’essor d’internet, des millions d’Américains et d’Américaines y ont accès facilement et gratuitement. En 2017, le plus gros site porno du monde, Pornhub, a été visité 28,5 milliards de fois, en grande majorité depuis les États-Unis. Jusque dans les années 2000, le sujet était toujours un cheval de bataille de la droite religieuse. Or depuis que les Républicains sont à la tête du pays, on n'en entend plus vraiment parler.

Évolution des mentalités

Cela ne veut pas nécessairement dire que la droite chrétienne a changé de mentalité. Ses positions politiques sur d’autres sujets considérés comme d'ordre moral –le mariage homosexuel ou l’avortement par exemple– n’ont pas évolué. Par contre, le porno s’est banalisé très rapidement. Selon l’institut de sondage Gallup, seuls 30% des Américains et des Américaines trouvaient la pornographie «morale» en 2011, ils sont désormais 43% en 2018, et à ce rythme ils ne devraient pas tarder à être majoritaires. La bataille idéologique semble donc bel et bien perdue.

L’élection de Donald Trump marque aussi un tournant dans le traitement de ce sujet par les conservateurs religieux, car il semblerait que le magnétisme du pouvoir soit plus fort que la défense de ce qui est présenté commes «les valeurs familiales». Presque tous se sont rangés derrière un milliardaire new yorkais qui a fait la couverture de Playboy et était ami avec Hugh Hefner. Ainsi Mike Pence, qui refuse de manger seul avec une femme, est devenu le vice président d'un homme qui a eu des liaisons avec au moins une pornstar et une playmate.

Slate.fr

Newsletters

En Suède, un syndicat utilise un algorithme pour savoir quand s’organiser, négocier ou manifester

En Suède, un syndicat utilise un algorithme pour savoir quand s’organiser, négocier ou manifester

Là-bas, 70% de la population est syndiquée.

Les États de l'Union européenne et les géants du web, main dans la main pour faciliter la censure

Les États de l'Union européenne et les géants du web, main dans la main pour faciliter la censure

Le texte européen le plus liberticide de cette décennie est en approche.

La course contre la montre pour sauver le contenu adulte de Tumblr

La course contre la montre pour sauver le contenu adulte de Tumblr

Une petite entreprise d'archivage a décidé de sauvegarder les documents en danger.

Newsletters