Boire & manger / Économie

Dans le futur, il faudra nourrir une population plus nombreuse, mais aussi plus grosse

Temps de lecture : 2 min

Les êtres humains sont de plus en plus grands et de plus en plus lourds. Ils auront donc besoin de plus de nourriture.

En 39 ans, l'adulte moyen est devenu 14% plus lourd et 1,3% plus grand |Bernard Hermant du photographe via Unsplash CC License by
En 39 ans, l'adulte moyen est devenu 14% plus lourd et 1,3% plus grand |Bernard Hermant du photographe via Unsplash CC License by

L’un des défis majeur pour l’humanité dans les années à venir sera de nourrir sa population. Si nous sommes aujourd’hui à peu près sept milliards d’êtres humains à peupler la terre, les projections prévoient que nous seront plus de neuf milliards en 2050. Alors que l’Organisation mondiale de la santé estime que 462 millions d’adultes souffrent d’insuffisance pondérale et que 155 millions d’enfants de moins de 5 ans présentent un retard de croissance, il va rapidement falloir trouver un moyen de nourrir plusieurs milliards de personnes supplémentaires.

Pour ne rien arranger, des scientifiques de l’Université de sciences et technologie en Norvège estiment que les prévisions concernant la nourriture qui sera nécéssaire sont en deçà de la réalité. Non pas à cause du nombre futur d'individus, mais de leurs besoins en calories.

En effet, selon eux, la plupart des études sur la question se basent sur le modèle d’un adulte dont les besoins alimentaires n'auront pas varié. Or, «nourrir neuf milliards de personnes en 2050 demandera beaucoup plus de calories totales que de nourrir ce même nombre aujourd’hui».

Des kilos et des centimètres

Pour arriver à cette conclusion, l’équipe de recherche a analysé les chiffres de l’Onu sur les changements de la population dans 186 pays entre 1975 et 2014. Globalement, les êtres humains sont devenus plus grands et plus lourds au fil du temps. L’adulte moyen est devenu 14% plus lourd et 1,3% plus grand. Il a donc besoin de 6,1% d’énergie en plus. En 2014, une personne moyenne consommait 2.615 calories par jour, contre seulement 2.465 trente-neuf ans auparavant.

Pendant la période étudiée, la quantité de nourriture ingérée a augmenté de 129%. Selon les scientifiques, 116 points de pourcentages sont imputables à l’augmentation de la population et quinze au gain de taille et de poids. Les deux points en moins seraient causés par le vieillissement de la population.

Si cette tendance explore les évolutions passées et n’est pas forcément indicative de la suite, certains indices indiquent que la population va continuer de prendre du poids. En effet, l’Afrique, qui va contribuer en grande partie à l’augmentation de la population, est de plus en plus urbaine et donc de plus en plus sédentaire. L’Afrique de l’Ouest notamment est de plus en plus touchée par l’obésité.

Slate.fr

Newsletters

Les aliments ultra-transformés nous poussent à trop manger

Les aliments ultra-transformés nous poussent à trop manger

Fabriqués à partir d'ingrédients industriels et bon marché, ils sont conçus pour être savoureux mais sont généralement très riches en matières grasses, en sucre et en sel.

On mange de plus en plus sur son lit ou son canapé

On mange de plus en plus sur son lit ou son canapé

À cheval entre le canapé du salon, la chambre à coucher et la cuisine, nous privilégions les endroits confortables pour nous nourrir.

Ce que vous risquez en buvant de l'alcool au soleil

Ce que vous risquez en buvant de l'alcool au soleil

L'alcool, qui agit comme un vasodilatateur, peut entraîner une augmentation fatale de notre température corporelle.

Newsletters