Monde

La Floride rétablit le droit de vote pour 1,5 million de personnes ayant fait de la prison

Temps de lecture : 2 min

Approuvé par référendum, cet amendement pourrait changer l'équilibre électoral de cet État décisif.

Un bureau de vote à Miami en Floride pour les élections de mi-mandat, le 6 novembre 2018. | Rhona Wise / AFP
Un bureau de vote à Miami en Floride pour les élections de mi-mandat, le 6 novembre 2018. | Rhona Wise / AFP

En Floride, 1,5 million de personnes qui avaient été interdites de voter à vie à cause de leur casier judiciaire viennent de réobtenir le droit de vote. Cet amendement à la constitution de Floride a été approuvé via référendum par 64% des électeurs et électrices de l'État.

Seuls les anciens détenus condamnés pour meurtre et atteinte sexuelle continueront d'être interdits de voter. La plupart des États américains autorisent les anciens détenus et anciennes détenues à voter une fois leur peine purgée. Mais en Floride, ils et elles perdaient ce droit à vie, même pour des peines avec sursis. Interviewée par le New York Times, une militante en faveur de cet amendement raconte avoir perdu son droit de vote à la suite d'une condamnation pour possession de l'anxiolytique Xanax sans prescription.

Desmond Meade, le principal activiste à l'origine de cette mesure, avait fait de la prison pour possession de drogue et possession illégale d'arme à feu. Il a obtenu un diplôme de droit à sa sortie de prison et a commencé à s'impliquer dans le combat pour la rétablissement du droit de vote des anciens détenus.

Seuls le Kentucky et l'Iowa ont des lois restrictives comme en Floride, où les ex personnes détenues ne pouvaient réobtenir le droit de vote qu'en étant graciées par le gouverneur. À l'opposé, le Maine et le Vermont autorisent les détenus et détenues à voter en prison.

Étant donné qu'en 2016, Donald Trump a remporté la Floride avec seulement 113.000 votes d'avance, et George W. Bush avec 537 voix d'avance contre Al Gore en 2000, cette victoire pourrait être décisive pour les prochaines élections présidentielles. En 2002, des sociologues avaient calculé que Gore aurait gagné si les anciens détenus et détenues de Floride avaient pu voter.

Ceci dit, l'amendement a été soutenu aussi bien par des Démocrates que des Républicains: selon les sondages, une majorité de l'électorat républicain était pour.

L'élimination du droit de vote des anciennes personnes détenues avait été mise en place en 1868 par des élus de Floride qui s'opposaient au droit de vote des Afro-Américains. Comme à cette époque, ces derniers pouvaient être arrêtés pour des raisons fallacieuses (le «vagabondage» était illégal), cette loi était une façon d'empêcher un maximum de personnes noires de voter.

Slate.fr

Newsletters

En Inde, deux sœurs se travestissent pour maintenir le business familial

En Inde, deux sœurs se travestissent pour maintenir le business familial

Jyoti et Neha se sont habillées en hommes pendant des années pour aider leur père malade.

Bongo et Bouteflika peuvent-ils réellement gouverner leurs pays?

Bongo et Bouteflika peuvent-ils réellement gouverner leurs pays?

Les enjeux sont de taille pour que des hommes, avec ou sans leur accord formel, soient montrés dans un état physique que tout individu souhaiterait voir réservé au domaine du privé et de l’intime.

La femme du vice-président américain enseigne dans une école qui interdit les LGBT+

La femme du vice-président américain enseigne dans une école qui interdit les LGBT+

Les parents d'élèves et le personnel doivent s'engager à ne pas «participer, soutenir ou cautionner l'immoralité sexuelle, l'activité homosexuelle ou l'activité bisexuelle».

Newsletters