Sports / Monde

Voici le premier homme à avoir fait le tour de la Grande-Bretagne à la nage

Temps de lecture : 2 min

Après 157 jours passés à nager, Ross Edgley a enfin retrouvé la terre ferme.

Ross Edgley. Capture d'écran BBC
Ross Edgley. Capture d'écran BBC

Il lui aura fallu 157 jours, mais Ross Edgley a enfin terminé. Le Britannique a bouclé les 2.864 kilomètres autour de la cote britannique pour devenir le premier homme à faire le tour de la Grande-Bretagne à la nage, ce 4 novembre 2018.

«Même maintenant, alors que je suis debout sur la terre ferme, ça ne semble pas réel, a expliqué Ross Edgley à la BBC à son arrivée. Peut-être plus tard, quand je serai dans un bain chaud ou dans un lit chaud.»

The Independent a fait les calculs: cela revenait à faire presque 18 kilomètres par jour, en moyenne. Les 2.864 kilomètres effectués au total représentent 85 traversées de la Manche consécutives. En moyenne, il passait douze heures dans l'eau chaque jour (deux sessions de six heures), et passait la nuit sur un bateau de soutien avant de repartir le lendemain après avoir établi l'itinéraire de la journée. Un tracker lui permettait de retrouver où il s'arrêtait tous les soirs, pour repartir du même endroit.

Marées, méduses et requin pèlerin

L'homme de 33 ans avait débuté ce pari fou le 1er juin dernier et n'avait plus mis le pied sur la terre ferme depuis. Et c'est peu dire que cette aventure a été exigeante, rapporte la BBC: «Il a dû affronter de fortes marées et les courants dans une eau froide, faire face à des tempêtes, des méduses [et un requin pèlerin], et nager à la fin de l'automne. Ces efforts lui ont coûté physiquement: il a des douleurs dans l'épaule, des irritations à cause de sa combinaison, et sa langue a été en partie désintégrée à cause de son exposition à l'eau salée.»

Il a ainsi développé une véritable passion pour les bananes, qui lui permettaient de calmer les douleurs. Il estime en avoir mangé plus de 500 au cours de son périple.

Au total, il a battu trois records du monde au cours des 157 derniers jours, indique le Times. Et une telle performance semble ne pas l'avoir arrêté dans sa quête d'exploits nautiques: «Ça peut avoir l'air bizarre, mais je n'en ai pas marre du tout de nager. S'il est possible de faire le tour de Grande-Bretagne en nageant, alors qu'est-ce qu'on peut faire d'autre? Je suis ouvert à toutes les suggestions...»

Slate.fr

Newsletters

Ne montera plus au sommet de l'Everest qui veut

Ne montera plus au sommet de l'Everest qui veut

Avec 11 victimes lors de la dernière saison, le Népal est contraint de revoir les normes d'accès au site.

Kamaishi, la ville japonaise sauvée par le rugby

Kamaishi, la ville japonaise sauvée par le rugby

En 2011, frappée par le tsunami, la cité a tout perdu, sauf son amour du ballon ovale. En septembre, elle accueillera deux matchs de la Coupe du monde.

 Mathias Coureur, footballeur et globe-trotteur

Mathias Coureur, footballeur et globe-trotteur

Du FC Nantes au Seongnam FC en Corée du Sud, ce joueur originaire de la Martinique s'est frotté aux différences culturelles au fil des clubs avec lesquels il a signé.

Newsletters