Monde

Un boa albinos découvert au milieu de vêtements donnés à une association caritative

Temps de lecture : 2 min

Surprise!

Capture d'écran YouTube - TODAY’S TMJ4
Capture d'écran YouTube - TODAY’S TMJ4

Ils ne s'attendaient probablement pas à ça. Des employés d'un entrepôt de Goodwill à Fort Worth, dans le Texas, sont tombés sur un boa constricteur albinos au milieu de vêtements donnés, le 1er novembre, raconte Gizmodo.

«J'étais en train de faire basculer la machine, et quand j'ai ramené le panier, le serpent était suspendu au-dessus du vide, explique à NBC l'une des personnes qui s'occupe du traitement des dons. J'étais un peu effrayée et je me disais que ça ne pouvait pas être une illusion. C'était bien réel.»

Heureusement pour tout le monde, il se trouve que l'un de ses supérieurs a déjà possédé des serpents et savait comment gérer la situation. Il a finalement réussi à le récupérer et à le placer en sécurité. «Je ne sais pas comment ce serpent est arrivé ici. Je ne sais pas si quelqu'un l'a placé là par malveillance. Peut-être qu'ils voulaient s'en débarrasser et ne savaient pas comment, ou peut-être qu'il voulait juste être au chaud. Il était au milieu d'une pile de vêtements.»

De retour chez lui

Deux jours plus tard, il a obtenu sa réponse, raconte le Star Telegram. Le serpent, répondant au doux nom de Toki, appartient à Austin Pair, un Texan de 22 ans, qui en avait perdu la trace en mai dernier, alors qu'il était parti en vacances à Hawaï, et quand le serpent avait forcé l'entrée du vivarium dans lequel il se trouvait. Avec ses colocotaires, ils ont bien retourné la maison dans laquelle ils vivaient, mais sans succès. Austin Pair s'est finalement résigné: Toki avait disparu.

Alors comment le serpent a-t-il fini dans le panier à vêtements de Goodwill? Le jeune Texan a une théorie. Il y a quelque temps, il a déménagé et s'est débarrassé de deux canapés et de vêtements au passage.

«Il imagine que Toki devait vivre dans le canapé qu'il a récemment amené dans un centre de dons. Il pense que le froid de l'entrepôt a poussé le serpent à sortir du canapé et aller se réchauffer au milieu des vêtements.» Il se trouve que les serpents de cette taille peuvent «bien se porter avec seulement un repas par semaine, et peuvent survivre pendant plusieurs mois sans nourriture».

Le serpent a en tout cas eu beaucoup de chance, poursuit le Star Telegram, qui détaille les bons choix qu'il a dû faire pour être retrouvé vivant. Mais Toki est probablement le seul à connaître la totalité de cette histoire. «J'aimerais bien parler Fourchelang, conclut Austin Pair. Il pourrait nous dire beaucoup de choses.»

Newsletters

Hong Kong, Taïwan, jusqu'où peut aller Pékin?

Hong Kong, Taïwan, jusqu'où peut aller Pékin?

Rétrocédé par le Royaume-Uni en 1997, Hong Kong garde depuis un statut à part –un pays, deux systèmes. Cela agace Pékin, qui aimerait reprendre le contrôle de la province où le mouvement pro-démocratie, en sommeil pendant la crise...

La génération Z pourrait être marquée durablement par le coronavirus

La génération Z pourrait être marquée durablement par le coronavirus

Un·e jeune âgé·e de 18 à 29 ans sur six a perdu son emploi depuis le début de l'épidémie.

Au Venezuela, le Covid-19 sonne le signal du retour au pays

Au Venezuela, le Covid-19 sonne le signal du retour au pays

Frappées durement par le confinement dans les pays où elles se sont réfugiées, des dizaines de milliers de personnes n'ont d'autre choix que de rentrer, par tous les moyens.

Newsletters